arméemie

Vous allez mettre votre vie en péril en circulant ou traversant la zone militaire au nord de la Mauritanie

 Communiqué :

« Le ministère de la défense nationale porte à la connaissance de l’ensemble de la population et en particulier celle résidant ou visitant le nord de la Mauritanie que la zone définie ci-après est une zone militaire :

Quadrilatère compris entre Cheggat au Nord-Est; Ain Bentili, au Nord-Ouest; Dhar Tichitt au Sud-Ouest et Lemreyye au Sud

– N 27° 00′ 00.à », W 05° 00′ 00.0 »

– N 27° 00′ 00.0 », W 010 00′ 00.0 »

– N 18° 30′ 00.0 », W 010 00′ 00.0 »

– N 18° 30′ 00.0 », W 005° 00′ 00.0 ».

Il est rappelé à tous que la proclamation de l’interdiction de cette zone est consécutive aux difficultés d’identification de nos paisibles citoyens des trafiquants.
En conséquence et en application de la réglementation et des textes en vigueur, tout individu circulant ou traversant cette partie du territoire national; sera traitée comme cible militaire.

Le ministère de la défense nationale demande à l’ensemble des usagers que que soit leur nature d’éviter de mettre leur propre vie en péril en accédant à cette zone. »

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 3392
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
justice symboles

L’arrestation du sénateur Mohamed Ahmed Ghadde s’est déroulée conformément aux dispositions de la loi

Communiqué :

« La poursuite et l’arrestation du sénateur Mohamed Ahmed Ghadde a été effectuée en vertu de la procédure d’accusation de flagrant délit 156/2017 pour homicide et blessures involontaires et conduite sans assurance, faits prévus et punis par les dispositions des articles 295 et 296 du Code pénal et des articles 1 et 4 de la loi 20/76 portant sur l’obligation d’assurance et a fait l’objet d’un mandat de dépôt à la prison civile en attendant son procès après avoir été appréhendé en flagrant délit conformément aux articles 64 et 46 du code de procédure pénale et à l’article 50 de la Constitution mauritanienne.

Le 17/05/2017 la chambre criminelle du tribunal de la wilaya du Trarza a ordonné la suspension de l’arrestation du sénateur Mohamed Ahmed Ghadde suite à une demande présentée par la Chambre parlementaire à laquelle appartient le sénateur, transmise par le Parquet général, se fondant en cela sur le dernier alinéa de l’article 50 de la Constitution.

Après la clôture de la session parlementaire le 07/07/2017, la chambre a ordonné la levée de la suspension de l’arrestation du prévenu pour le présenter au tribunal le 13/07/2017.

Le parquet général, dont la mission est l’application de la loi, tient à éclairer l’opinion publique sur la procédure engagée et attire l’attention sur ce qui suit :

– Que les procédures d’arrestation et de suspension de l’arrestation se sont déroulées conformément à la loi tel que cela a été précisé dans les communiqués précédents.

– Que la nouvelle arrestation a également eu lieu conformément à la loi car la suspension de l’arrestation est une disposition provisoire dont l’effet prend fin avec la disparition de la cause qui en est l’origine. Elle ne concerne nullement la fin de la poursuite ni l’impossibilité d’une nouvelle arrestation.

– Qu’en cas de flagrant délit, le parquet général n’a pas besoin d’autorisation de poursuite ni de la part de la chambre à laquelle appartient le parlementaire en cause au cours de la session parlementaire, ni de la part de son bureau en l’absence d’une session. La décision du Parquet n’est donc point susceptible d’être affectée par la suspension provisoire de l’arrestation ou de la poursuite.

– Que la spécificité que le législateur accorde au flagrant délit et qui fait que celui-ci annule l’immunité est due à la présence des preuves, la gravité des faits et la nécessité de l’intervention immédiate aux fins de préserver les droits.

– Qu’à la fin, le droit de suspension de l’arrestation ou de la poursuite dont jouit la chambre à laquelle appartient le parlementaire vise essentiellement à permettre à celui-ci de participer à la session en cours, dont la clôture donne lieu à la suspension de l’arrestation. Le parquet général est alors en droit de demander l’arrestation à nouveau et de poursuivre la procédure judiciaire sans qu’il y ait besoin de demander l’autorisation de poursuite.

  • @ Lire + d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
AtlierBIt

Atelier sur les clauses sociales : Favoriser l’accès à l’emploi, tout en luttant contre l’exclusion des jeunes et des femmes

C’est en présence et sous la supervision du chef de la coopération de l’Union Européenne (UE) M. Hans CHRISTIAN et le Conseiller Technique du Projet Chantier École et Point focal du Bureau International du Travail (BIT) – Mauritanie, M. Federico Barroeta et plusieurs autres personnalités que s’est déroulée la cérémonie officielle des travaux de l’atelier de sensibilisation sur les clauses sociales en Mauritanie.

Au programme de cette rencontre de 4 jours, exposés et débats pour permettre aux participants d’obtenir des éléments nécessaires, non seulement pour renforcer leurs capacités, mais aussi collaborer avec les différents secteurs concernés par les travaux de cet atelier. Aussi, le développement des entreprises et l’insertion des jeunes dans le monde du travail sont deux aspects au cours de cette rencontre qui orientent les uns et les autres vers quelques problématiques, à savoir :

  • Comment identifier le public à insérer ? Comment accompagner les jeunes dans la mise en œuvre des clauses sociales ? Et, comment suivre et évaluer les efforts de toutes les parties concernées par la formation et l’insertion socioprofessionnelle notamment, des jeunes et des femmes ?

Pour répondre à toutes ces interrogations et pour mieux développer les actions du BIT en Mauritanie qui œuvre pour favoriser l’accès à l’emploi de publics éloignés du marché du travail, tout en luttant contre l’exclusion, des jeunes et des femmes, on constate que la ‘’ Semaine Evenement Clauses Sociales’’ par les travaux de cet atelier, du 3 au 6 juillet 2017 à Nouakchott n’est qu’une opportunité de présentation des séances concrètes aux décideurs, aux acheteurs, aux acteurs emploi et formations et aux opérateurs économiques pour la mise en œuvre des clauses sociales dans le contexte mauritanien. … dossier à suivre avec la cérémonie de clôture et ses recommandations

  • @  Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
1 2 3 24