Mauritanie : Annuler, la loi d’amnistie de juin 1993 est la seule piste pour un règlement définitif du dossier

Les défenseurs des droits humains et les combattants pour la justice sociale en Mauritanie ont franchi une étape importante pour que, le dossier dit « passif humanitaire en Mauritanie » puisse situer les responsables des exécutions extrajudiciaires de militaires noirs en 1990 et 1991. Pour ce faire, victimes et ayant droit exigent une justice sociale dans le respect de la dignité humaine, en situant toutes les responsabilités.

Pendant que les autorités de Nouakchott précisent, que le dossier est clos avec ses partenaires internationaux. Ceux et celles qui réclament la lumière sur ce dossier sollicitent, les muscles de plusieurs ONGs internationales, pour qu’elles fassent une forte pression sur le pouvoir de Nouakchott. L’objectif est de situer la responsabilité des uns et des autres, ou encore annuler, la loi d’amnistie de juin 1993, couvrant les présumés auteurs de ces exactions.

Aussi, on note que le conflit à caractère ethnique, faisant plusieurs centaines de victimes, entre le 25 et le 29 avril 1989 entre la Mauritanie et le Sénégal est un autre dossier. Au moment où les victimes de cet événement et ceux qui réclament leurs droits notamment au Mali et au Sénégal se mobilisent pour faire revenir, le pouvoir de Nouakchott sur des décisions qui ne se justifient pas avec ses partenaires occidentaux.

Pendant ce temps, d’autres se mobilisent en Mauritanie et dans les coulisses de la diaspora pour défendre de l’indéfendable. Ils ou elles se sucrent de leur séjour à Nouakchott avec le pouvoir en place et restent silencieux. Ont –ils mangé de l’argent ? Comment, ils ont pu faire pour dribler, les victimes du passif humanitaire et l’événement douloureux entre la Mauritanie et le Sénégal, de 1989 ? Qui ‘est-ce qu’ils, ont conclu avec le pouvoir de Nouakchott de 2008 à 2014, sur le dos d’innocents victimes ? L’annulation de la loi d’amnistie de juin 1993 est la seule piste pour un règlement définitif du dossier, se positionnent les défenseurs des droits humains en Mauritanie.

  • Dossier à suivre et à lire sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92  – moudiaye8@gmail.com
  •  Twitter : @moudiaye8  – Nouakchott- Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Enqutes / Principaux Genres




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *