CEDEAO : les premières Dames s’engagent pour l’éradication de la fistule obstétricale en protégeant toutes les femmes et filles

La rencontre de Niamey au Niger, du jeudi 5 octobre 2017 est organisée en partenariat avec la Commission de la CEDEAO, la République du Niger et la Fondation Tattali Iyali de la Première Dame du pays, Dr Malika Issoufou. Elle a pour objectif général de renforcer l’engagement politique des Premières Dames des pays membres de la CEDEAO pour la protection de la femme et de l’enfant.

Dans leur recommandation à l’issu de ce Forum à Niamey, les Premières Dames de la CEDEAO s’engagent pour l’éradication de la fistule obstétricale. Elles affichent leur volonté d’œuvrer et de s’impliquer à la protection des femmes et de l’enfant en Afrique de l’Ouest. Elles déclarent face au monde entier :

« Nous recommandons aux Gouvernements de : prendre des mesures concrètes et efficaces pour l’élimination de la fistule obstétricale à travers la construction et la réhabilitation de structures de prévention et de prise en charge dans tous les pays ».

Assurer à toutes les femmes et les filles, une protection légale suffisante contre les causes de la fistule obstétricale ; combattre fermement la pratique des mariages d’enfants, des mutilations génitales féminines et des viols ;

Accroître les ressources nationales pour la prévention, le traitement chirurgical et la réinsertion socio-économique des filles et femmes guéries ou non de la fistule ;

Allouer au moins 3% du budget annuel national spécifiquement pour la mise en œuvre des plans d’action liés respectivement à la protection de l’enfant, de l’élimination des mutilations génitales féminines et des fistules obstétricales ;

Mettre en place et/ou renforcer les programmes nationaux de lutte contre les fistules obstétricales ; Renforcer les législations nationales afin de prévenir et de condamner effectivement les auteurs d’actes de violences basées sur le genre notamment le mariage des enfants, les viols favorisant la fistule obstétricale ;

Assurer le suivi évaluation périodique du « Plan d’Action de la CEDEAO de lutte contre les fistules obstétricales en Afrique de l’Ouest » et la mise en œuvre effective des recommandations de la présente déclaration ».

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : International




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *