Dialogue politique : Biram Dah Abeid ne doit pas cavaler seul … la position de Kane Hamidou Baba reste défendable

Conférence de presse & Compte-rendu : aujourd’hui, le constat est que le climat toxique en Mauritanie n’encourage aucun dialogue politique. Confrontation entre les différents acteurs politiques du pouvoir en place, le mécontentement de quelques franges de la société les plus vulnérables du pays et certains acteurs politiques veulent coute que coute se positionner en goutant au gâteau, à partager durant la période de 2019 – 2024.

Il n’est plus tolérable, d’accepter qu’on te roule dans la poussière du désert. Si, M. Biram Dah Abeid, prend l’initiative d’engager un dialogue politique, avec les différents acteurs du pays, avec l’opposition, avec la majorité, ou encore avec la société civile, c’est à encourager et à soutenir sans complexe. Ou se situent, l’intelligence et l’honnêteté de Biram Dah Abeid dans son combat ?

Sa force, se situe, là où il décrypte avec efficacité, ce qui se fait dans l’ombre par certains acteurs politiques du pays. Il précise : « certains pans du pouvoir entreprennent des manœuvres aussi bien du côté de la majorité que du côté de l’opposition pour essayer de torpiller cette tentative de dialogue. Ils pensent que ce dialogue représente une menace pour leurs intérêts et privilèges ».

Dans la transparence, avec un coaching efficace en communication politique, tout ira sans faille. De son coté, M. Kane Hamidou Baba, ne rejette aucun dialogue politique avec les différents acteurs politiques du pays, mais, il dit : « son camp, reste ouvert au principe du dialogue, mais pas dans le contexte actuel, caractérisé par un état d’urgence non déclaré et l’emprisonnement de nos cadres et militants».

Il ajoute : « Nous rejetons les résultats proclamés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) et confirmés par le Conseil Constitutionnel ».

Dans ses différentes interventions, M. Kane Hamidou Baba, dénonce, un hold-up électoral qui a viré vers la dérive d’une répression à caractère ethno-raciale visant les responsables, cadres et militants de la CVE. Selon, les chiffres que certains avancent, 255 responsables, cadres et militants de la Coalition Vivre Ensemble (CVE), ont été arrêtés.

Entre la conférence de presse organisée jeudi 11 juillet 2019, au siège de campagne, de Birame Dah Abeid, et la conférence de presse de Kane Hamidou Baba, ce vendredi 12 juillet 2019 à 11H à la salle polyvalente de la CASE, toutes les cartes restent jouables, en faveur d’une Mauritanie stable. Ce pays, n’appartient qu’aux soucieux du prix de la paix sociale, de l’unité, du respect de l’autre, de la sécurité, de la stabilité et contre la haine raciale.

  •  @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *