Ould Taya disait : « ennemis du pays », feu Ély Ould Mohamed Vall disait : « des aventuriers » et Ould Abdel Aziz dit : « les haineux »

Présidentielle 2019 (3e partie) : Aujourd’hui, le candidat Biram Dah Abeid a été décrypté comme, l’homme qui disait et dit : «État raciste, État esclavagiste, ou encore gouvernement : raciste esclavagiste». Comment se présentent le dossier de l’esclavage et le racisme en Mauritanie ? Nous y reviendrons, plus en détails dans nos prochaines publications : « Presse & Droits de l’homme en Mauritanie». Qui est ce candidat ? Biram Dah Ould Abeid est un défenseur des droits de l’homme de haut niveau (référence mondiale).

Ould Abeid a beaucoup œuvré pour le respect de la dignité humaine dans son pays. Biram a sauvé des vies humaines en Mauritanie, par sa campagne de communication et de sensibilisations. Aujourd’hui candidat, à la présidentielle du 22 juin 2019, en Mauritanie, cet homme était sur une piste de la vérité qui dérange contre un mensonge qui rassure. Il donnait espoir aux franges de la société les plus démunies, les plus sensibles, les plus nécessiteuses et les plus marginalisées dans son pays, de voir une justice sociale battre son record en Mauritanie.

Aujourd’hui, les premiers signes qui se dégagent confirment que Biram, a tout perdu sous les yeux des observateurs, notamment politiques. Cet homme, est fait pour être un défenseur des droits humains et non pour être un homme politique (deux candidatures : 2014 – 2019), deux mauvais choix et des multiples déceptions). Pendant, qu’il faisait un excellent virage pour se retrouver au Palais Présidentiel de Nouakchott, sans bruit, sans tam-tam, sans arme à feu et sans aucune intervention des muscles, de Mike Tyson.

Biram Dah Ould Abeid a été détourné par un groupe de manipulateur, pour tomber entre les mains du parti politique Sawab. Que représente Sawab, sous nos yeux ? C’est un petit Parti politique nationaliste baathiste. Dans l’histoire de la Mauritanie, ils ont toujours été accusés d’être racistes et esclavagistes. Ils s’identifient comme arabe de Mauritanie. Extrait : « l’État veille à sa sécurité et celle des personnes et leurs biens. En plus, toutes les garanties sont prises pour la stabilité du pays».

Biram Dah Abeid a-t-il été adopté pour devenir un nouveau BB ? Chez Sawab, est -il, pris en otage, corrompu, infiltré, combattu, détourné, ou encore a-t-il accepté des miettes pour un prestige politique, à l’Assemblée nationale (Parlement) ? L’essentiel est que trois axes se dégagent pour confirmer que « IRA – Mauritanie », a tout perdu, pour succéder un incontournable rival et adversaire politique de 2008 – 2009.

Rappel : l’esclavage d’État n’existe pas en Mauritanie et le gouvernement n’est pas esclavagiste » a bien vu le jour en Mauritanie, entre 2008 – 2009. Pendant, que plusieurs axes parmi d’autres, dont trois, ont fait perdre, le candidat Biram Dah Abeid, toute sa crédibilité et bataille politique, face aux observateurs :

(1) – le défenseur des droits de l’homme Biram Dah Abeid, dénonçait, le racisme et l’esclavage en Mauritanie avec des slogans qui ternissaient l’image de marque de la communauté des Maures (blancs). Cette communauté, le cherchait pour le démentir. (2) – Biram est visiblement, dans une bouteille fermée, des baathistes (nationalistes proches, d’IRAK de feu Saadam Houssein). Ils le feront comme, ils veulent, à l’image du rôle, qu’ils avaient joué en 1989. (3) – sur la base d’une étude approfondie, le candidat Biram Dah Abeid ne contrôle en Mauritanie, aucune base électorale, pour se faire élire président de la République en juin – juillet 2019.

(NB) : la question qu’on se pose, à quel prix a couté, ou encore coute une boîte de maquillage politique en Mauritanie ? Le parrainage, les conseillers municipaux, les maires et plusieurs autres acteurs politiques locaux sont encore, loin de danser au rythme de « Neffaréh».

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *