«Presse & Droits de l’homme », tape la fenêtre de l’OIM en Mauritanie, des nids d’oiseux font obstacle au respect de la dignité humaine

Migrations & Droits de l’homme : Sabotage et négligence, aucun respect de la dignité humaine, la haine raciale, le règlement de comptes, l’espionnage, la malhonnêteté intellectuelle, la carence des ressources humaines, agressivité, violence, guerre interne, magouilles et de l’incompétence sont des aspects parmi d’autres qui ne font que secouer la paix sociale et la stabilité de la Mauritanie. Notez bien (NB) : cette première réaction n’est que les premiers signes qui se dégagent, une fois que tu t’approches de certains personnels de la mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en Mauritanie.

En s’approchant des unes et des autres, leur première réaction est de couvrir (protéger), quelque chose qui ne dit pas son nom. Quelle est cette chose ? Pour plus de transparence, l’investigateur pour la sécurité humaine, pour la justice sociale, pour le respect de la dignité humaine, pour la protection et prévention peut décrypter, à la mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) à Nouakchott, que visiblement, c’est un monde qui encourage, de faire de la Mauritanie, « un État raciste, un État esclavagiste ou encore une État qui produit des jihadistes ».

Sur cette piste, les premiers signes qui se dégagent, doivent être pris en considération pour lutter contre les fake news, pour une stabilité sociale sans faille et pour une paix civile durable en Mauritanie. La première piste qui se dévoile est de : communiquer avec un travail bâclé pour se faire de l’argent avec malhonnêteté, ternir l’image de marque de la Mauritanie, dénigrer les symboles de l’État Mauritanien et tuer le développement humain.

« Presse & Droits de l’homme » constate aussi, que la mission de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) en Mauritanie doit faire l’objet d’une communication publique sans faille. Ils (certains personnels) de l’OIM en Mauritanie, se sécurisent et évitent tout contact avec ceux qui sont partants pour la transparence et contre le mensonge qui rassure. Pour quoi, ils se méfient ? Pour que l’honnêteté ne triomphe pas et ne dévoile pas, que :

« Le racisme d’État n’existe pas en Mauritanie et l’État n’est pas esclavagiste ». Si, les missions de l’OIM en Mauritanie se basent sur le respect de la dignité humaine et sur la sécurité humaine. Les premiers signes qui se dégagent sur l’une de nos pistes ne prouvent que le contraire, loin d’un travail de qualité et de la tolérance de l’autre. La conclusion est simple, à l’OIM – Mauritanie. « Des nids d’oiseux font obstacle au respect de la dignité humaine».

Communication et Immigrations, ateliers de renforcement des capacités sur les questions des droits humains en Mauritanie, s’ajoutent à ce dossier, les différentes missions des ONGS fantômes et d’espionnages en Mauritanie – (Médias & Migration). En réalité au sein de cette mission et sur la base de certains de ses personnels à Nouakchott, aucune transparence n’est pas permise.

  • Moussa N’Diaye – Journaliste d’investigation
  • Presse & Droits de l’homme (Mauritanie)
  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie

 

Share

Plus d'infos dans la rubrique : Opinions




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *