Mbéra : 95% des ménages consomment 4 différentes variétés de denrées alimentaires par jour (2018), comparé à 2017

Le montant de nouveaux financements du gouvernement du Japon aux projets du système des Nations unies en Mauritanie, pour contribuer à la stabilité sociale du pays est de : 3,85 millions de dollars américains (environ 1,4 milliard d’Ouguiya). Ces projets seront exécutés par BIT, OIM, PAM, UNHCR et UNICEF, afin de fournir une assistance humanitaire aux réfugiés maliens au camp de M’béra et à la communauté mauritanienne d’accueil. M. Nabil Othman, Coordinateur résident à i du système des Nations unies en Mauritanie, s’exprime en chiffre :

«Les réfugiés maliens du camp de Mbera ont reçu en 2018 avec le soutien du Japon une assistance alimentaire et nutritionnelle. Le PAM a fourni une assistance à 55 900 réfugiés grâce à une ration mensuelle hybride composée de ris, d’huile, et de sel et une composante en espèce destinée à couvrir les besoins quotidiens  les plus urgents des populations. 1700 femmes enceintes et allaitantes et 4700 enfants âgés de 6 à 59 mois ont reçus des aliments nutritifs pour prévenir et traiter la malnutrition aiguë modérée ».

Il ajout : « Grâce à cette intervention, 95% des ménages consomment 4 différentes variétés de denrées alimentaires par jour (juillet 2018), comparé à 2017 ou seuls 52 % des ménages en bénéficient. Par ailleurs, un repas quotidien  a été fourni à plus de 3800 enfants dans les écoles du camp. Des programmes d’alphabétisation ainsi que des formations professionnelles ont été développés au profit des jeunes réfugiés. 3000 enfants des communautés hôtes et du camp de Mbera fréquentent les espaces amis des enfants et bénéficient de thérapie à travers le jeu ».

Dans ses efforts visant à renforcer les actions humanitaires de ses partenaires, on note, ce qui suit. Le montant total  des financements a atteint environ 68 millions de dollars américains durant ces (7) sept dernières années. SEM. Norio Ehera, ambassadeur du Japon en Mauritanie :

«  La situation au Mali demeure toujours précaire, alors que depuis sept ans la Mauritanie abrite des milliers de réfugiés maliens dans le camp de M’béra à Bassiknou dans le Hodh Echargui. Les réfugiés maliens pèsent sur le gouvernement mauritanien et les communautés d’accueil aux alentours de ce camp. Le nombre de réfugiés ne cesse donc d’augmenter puisque la situation au Mali se dégrade davantage ».

Tout appui technique lié aux différents dossiers des réfugiés malien au Hodh Echarhgui en Mauritanie, vise à contribuer à la protection des réfugiés, à renforcer la résilience des communautés locales vulnérables, à lutter contre l’insécurité alimentaire et à promouvoir les opportunités d’emplois. Au nom du Ministère de l’économie et des Finances en Mauritanie, M. Mohamed Ould Ahmed Eida, Secrétaire Général du département a mis l’accent sur l’importance de la coopération bilatérale. Cette coopération a permis, dit-il de réaliser d’importants projets dans différents domaines, pour le bien-être des populations.

Il est à préciser, que durant ces dernières années (depuis 7), le Japon a toujours répondu aux efforts des uns et des autres en Mauritanie, en partenariat avec des agences du système des Nations unies, pour la réalisation de plusieurs actions humanitaires. On note, la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des différentes structures et ses ressources humaines en Mauritanie, dans le domaine de la gestion des zones frontalières et à résoudre les difficultés que rencontre la région du Sahel.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie

 

Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *