Un homme résidant dans l’un des quartiers populaires de Nouakchott a été identifié d’être derrière : « zéro Ghazouani – BIRAMA, IRA »

M’Bagne – Mouvement raciste, haineux, violent et agressif : Ceux qui sont aujourd’hui, derrière, le mouvement agressif, vulgaire et violent des jeunes de M’Bagne ont toujours été accueillants et polis avec le pouvoir de Maouiya Ould Sid’ Ahmed Taya et ses hommes. Voici, quelques extraits qui nous rappellent, que M’Bagne a toujours été soumis à Ould Taya et ses activités. Le Président, Ould Taya se déplaçait en visite dans cette zone. Il est accueilli comme, il se doit, par les habitants de toutes les localités non loin de M’Bagne.

Des dignitaires, des cadres, des victimes du passif humanitaire et des populations locales étaient toujours en connexion avec Ould Taya et ses hommes.  … (Décryptage) …

Un des dignitaires de M’Bagne, se déplaçait de Magne pour Nouakchott. Il est reçu avec tous les honneurs au palais présidentiel par Ould Taya. Pendant que ses nièces, petits-fils, petits enfants, frères, sœurs, épouses, cousins, tantes, copines, amis, neveux, filles, oncles et beaux parents étaient en deuil. Le PRDS d’Ould Taya à M’Bagne a toujours fait, à l’époque de la souffrance des habitants de cette zone et odeur des cadavres, une vie en rose dans un cimetière calme. M’Bagne n’a jamais été heureuse, souriante, relaxe et agréable de son histoire, qu’avec d’Ould Taya et ses hommes politiques.

M’Bagne applaudissait et dansait, en embrassant, les portraits d’Ould Taya. Extrait : « Pour le forage de N’Diawaldi Mango, il a été réalisé avec le soutien de Diallo Abou Moussa ex-Secrétaire Général du Gouvernement, qui a des attaches sociales dans ce village. S’agissant du grillage de clôture sur le long des terres de la vallée, Monsieur Alassane Abdarrahmane Diop affirme « c’est Ba Bocar Soulé qui a convaincu l’ancien Président Ould Taya pour ériger une clôture comme rempart contre la divagation des animaux ».

Cette clôture est le fruit des revendications des populations lors de la visite du Président Ould Taya au Brakna en 2002. Depuis, le départ d’Ould Taya du pouvoir en 2005, M’Bagne a perdu ses pédales. Un mouvement des jeunes impolis, agressifs, racistes, vulgaires et violents a été identifié dontre le pouvoir de Nouakchott et les symboles de l’Etat. Ce mouvement des impolis, a été crée sur quelle base ? Sur la base des traces que leurs ainés ont laissées. Rappelez-vous de cette action ratée en Mauritanie: “ Tentatives   de renversement  du regime, en 1987 et de planification de massacres (maures) et d’arrestations de population civiles”.

« Zéro Ghazouani – BIRAMA, IRA », n’est qu’une démarche des séparatistes de Mauritanie, dans la région du fleuve, précisément à M’Bagne au Brakna. Cette piste a toujours été à M’Bagne, et jusqu’à nos jours (avril 2019) une pratique, qui menace la sécurité, de ceux qui sont étrangers, dans cette zone. Visiblement, l’intention est de faire de cette zone, une Casamance sur le sol Mauritanien.

Pour identifier et situer les responsabilités de cette rébellion à cratère mouvement civil agressif, violent haineux et raciste à M’Bagne, il est devenu nécessaire de prendre toute les mesures contre cette mauvaise pratique. Désormais, M’Bagne doit faire l’objet d’une stratégie de sécurité de haut niveau, à l’image de Bababé d’Ould Vaïda des années de 1990. L’objectif est d’empêcher, le déclenchement d’une rébellion civile (armée) contre le pouvoir de Nouakchott, à partir de M’Bagne.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *