Le patron de la francophonie en Mauritanie, a été mis en valeur : « il ne respire que par la diversité culturelle et le respect de l’autre»

La langue française est-elle morte en Mauritanie ? Certains diront, elle est aux urgences de la polyclinique. D’autres diront Non. Pour quoi ? Parce qu’elle continue de vivre en Mauritanie. Elle est utile aux Mauritaniens et aux mauritaniennes. Selon quelques statistiques, plus de 80 % des Mauritaniens notamment, dans l’administration publique ou privée, écrivent et communique avec la langue française. Certes, cette langue est négligée par certains en Mauritanie, sur la base d’une manipulation qui ne se justifie pas, mais le constat est que la langue française constitue le moyen de communication, le plus facile en Mauritanie, pour faire passer le message essentiel.

Le patron de la francophone en Mauritanie, Monsieur Ahmed Hamza, président de l’association mauritanienne pour la francophonie (AMF), s’exprime : « notre Association manifeste sa volonté d’œuvrer sans relâche, à donner vie à la francophonie mauritanienne, en offrant un cadre d’expression aux aspirations et vœux des nombreux acteurs francophones et francophiles en Mauritanie et canalisant leurs efforts vers des actions de nature à dynamiser la vie culturelle du pays ». Au cours des activités de la semaine internationale de la langue française et de la francophonie, (édition 2019), en Mauritanie, tous les témoignages reçus sur l’AMF, sont positifs.

C’est dans ce cadre, que M. Ahmed Hamza a été mis en valeur, par ses convictions du respect de la dignité humaine, pour ses efforts et nobles actions. Aussi, l’homme a toujours œuvré pour la justice sociale en Mauritanie. Il aime un travail professionnel et de qualité. Ahmed Hamza (photo) est un homme juste, généreux, agréable et efficace dans toutes ses interventions. Il est reconnu par toute une Mauritanie, dans sa diversité culturelle, par son soutien sans faille aux franges de la société les plus nécessiteuses. Le constat est qu’il est impossible de lui tendre la main, pour une aide, dans la mesure du possible. Il te rejette.

En sa qualité d’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République française auprès de la République islamique de Mauritanie SEM. Robert Moullié, a déclaré le 16 mars 2019, à Nouakchott : « C’est là, un exemple parmi d’autres. Au delà, la Semaine de la langue française et de la Francophonie est aussi un hommage à tous les francophones, ceux pour qui le français n’est pas une langue étrangère ou seconde, mais plutôt une langue grâce à la quelle ils donnent libre cours à leur imagination, une langue qu’ils prennent un plaisir à manier et à enrichir de leur diversité, et une langue dont ils sont tous, d’une façon ou d’une autre, les ambassadeurs ».

Intellectuels, écrivains, littéraires, artistes, et acteurs de la langue française en Mauritanie, ont pris part du 16 au 20 mars 2019, aux différentes activités, de la Semaine de la langue française et de la francophonie. Le 20 mars de chaque année, la francophonie est célébrée, un peu partout dans le monde. Cette journée a été choisie en référence au 20 mars 1970, date de la création de l’Agence de coopération culturelle et technique. La francophonie est aussi, un monde nouveau et de coopération. C’est dans ce monde, que s’impose le respect de l’autre. La solidarité, la fraternité, la démocratie, les droits et libertés, ne sont que des conditions pour un monde sans aucune discrimination.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie

 

Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *