L’esclavage en Mauritanie est une affaire de famille et de société et non, une mauvaise pratique de l’État, et du gouvernement

Vérité & réconciliation : le 18 mars 2019, est une victoire éclatante pour les autorités Mauritaniennes. Une date qui donne raison à la Mauritanie, à l’État Mauritanien et au gouvernement, face au monde entier. La Mauritanie d’aujourd’hui, n’est ni raciste et ni esclavagiste. Pendant que, le racisme d’État n’existe pas en Mauritanie, et l’État n’est pas esclavagiste. Le 18 mars 2018, qui coïncide avec le refoulement d’une délégation d’Amnesty International, de Nouakchott, doit faire réfléchir, toutes les organisations internationales des droits de l’homme, sur l’incapacité intellectuelle et professionnelle de leurs partenaires en Mauritanie.

Les cartes se mélangent : les cartes se mélangent par ce que ni Amnesty International en 2019, ni un photojournaliste franco-marocain, Seif Kousmate, en 2018, ni une délégation américaine des droits de l’homme, en 2017 et autres cas similaires, n’arrivent pas à comprendre, à identifier et voir en face avec honnêteté, la réalité des différents dossiers des droits de l’homme en Mauritanie, notamment l’esclavage. Alors, l’inefficacité des partenaires locaux des Organisations internationales des droits de l’homme, sur l’ensemble du territoire national, est aujourd’hui visible. Tout en sachant, que l’esclavage en Mauritanie est une affaire de famille et de société et non une mauvaise pratique de l’État Mauritanien et ni du gouvernement.

Ces Organisations des droits de l’homme et leurs missionnaires en Mauritanie, ne savent pas et n’évaluent pas la carence et la comédie de leurs partenaires locaux. Des acteurs farfelus, des défenseurs des droits de l’homme politiciens, des organisations de la société civile qui font du banditisme déguisé leur devise. Et, ceux qui leur collectent des fausses informations en Mauritanie, pour nuire un pays, et tous ceux qui sont capables de faire une Mauritanie debout, face au phénomène des fake news. Il est temps de démasquer, ceux qui se réclament en Mauritanie, acteurs et défenseurs des droits humains. Les Mauritaniens se connaissent entre eux. Qui est réellement, partisan d’une cause injuste ?

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92 – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie

 

Share

Plus d'infos dans la rubrique : International




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *