Une opposition qui ignore, que sans un climat de paix et de stabilité, la politique ne s’exerce pas sur le terrain

Pourquoi, Maalouma Mint Meydah fait un clin d’œil à l’opposition pour qu’elle se connecte avec l’armée ? L’armée Mauritanienne d’aujourd’hui n’est plus, celle que nous avons connue, y a de cela quelques années ? Cette armée a besoin de soutien et d’encouragement dans ses efforts, pour une Mauritanie plus, stable et sécurisée. Et pas l’orienter vers une opposition qui se fait dans l’ombre et sur le terrain d’une seule région (wilaya). Quelle est la situation de l’opposition Mauritanienne ? Est – elle crédible et sincère dans ses actions ? Est –elle pour la justice sociale ? Pendant que l’armée Mauritanienne sait déjà et maitrise parfaitement bien la situation du pays et celle de l’opposition. Cette armée a lutté contre le terrorisme avec efficacité.

Depuis, plus de dix (10) ans, elle a un code d’honneur qu’elle préserve pour la sécurité et pour la stabilité du pays. La réaction de Maalouma s’explique t- elle, par une politique des politiciens incapables. Des politiciens (civils) qui n’aiment pas, par principe l’institution militaire et jouent le jeu, pour se faire voir. On peut les décrypter ? L’armée doit savoir et comprendre qu’elle ne doit pas s’impliquer dans des cartes politiques qui se jouent entre les différents politiciens. Une opposition qui ignore, que sans un climat de paix et de stabilité. La politique ne s’exerce pas sur le terrain. Aujourd’hui, à la veille de la Présidentielle de 2019, des politiciens et opposants se connectent dans l’ombre.

Une opposition qui ne pense pas à la paix civile en Mauritanie. Elle n’encourage pas la paix sociale, ni, la sécurité et la stabilité du pays. Elle sabote, hésite et refuse de combattre en public, la discrimination en Mauritanie. Des politiciens qui se connectent avec les franges de la société les plus fragiles pour se faire leur propre combat contre les patriotes, la patrie et l’image de marque de toute une Mauritanie. Ces politiciens ne réfléchissent pas pour accompagner les forces armées et des sécurités Mauritaniennes dans toutes leurs actions et interventions.

Une opposition digne doit soutenir son armée, mais ne l’oriente pas, pour un intérêt égoïste. Lire que, Maalouma Mint Meydah a dit : « L’opposition doit se comprendre avec l’armée concernant l’avenir » est une erreur. Elle est à rectifier, tout en prenant en considération, que cette proposition ne doit pas se dire ou se faire à la veille d’une présidentielle de 2019, sans Ould Abdel Aziz. La proposition de Maalouma décrypte, une piste qui date de quelques années à Nouakchott, entre un officier supérieur de l’armée et un haut responsable des médias officiels, issu de la même région pour des ambitions politiques, à travers une ONG.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Opinions




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *