À l’extérieur, la discrimination a terni l’image de marque de la Mauritanie et à l’intérieur, c’est une situation explosive

Décryptage : les défenseures des droits de l’homme, le gouvernement, les victimes des années de braise, la communauté internationale, les politiciens Mauritaniens de l’opposition, les islamistes et de la majorité présidentielle, les fonctionnaires du secteur privé et public, les administrateurs et les franges de la société, les plus démunies, sont tous concernés par la lutte contre l’esclavage, le racisme et la haine. Pour ce faire, à cet instant précis, il faut revoir, le problème de son départ, de ses causes et de ses répercussions sur la Mauritanie et sur les actions, initiatives et politiques du pays. La situation sociale est explosive.

*- Ceux qui sont accusés d’être annonceurs de la haine : Ils dénoncent les mauvaises pratiques en Mauritanie, après avoir perdu l’espoir de trouver des solutions à leurs problèmes dans leur propre pays. Plusieurs événements douloureux en Mauritanie, justifient bien, qu’Ils se défendent, avec tout outil possible, pour faire entendre leurs voix. Ils ont leurs preuves à l’appui. Et, ils sont victimes de ce qu’ils dénoncent. Ils cherchent des solutions, à leurs problèmes, souffrance et humiliation, de plus de 30 ans de combat sans relâche. Ils ont leur manière de faire. C’est cette manière qui dérange, aujourd’hui, le pouvoir de Nouakchott, le gouvernement, et les politiciens de la majorité présidentielle.

Sirène d’urgence : Pendant, que les islamistes conservateurs et extrémistes allument le feu dans l’ombre. On est aussi, en janvier 2019, à quelques mois, de la présidentielle, face une situation de Kham … ??? Il est urgent que, les hautes autorités Mauritaniennes revoient ce dossier des droits de l’homme en Mauritanie, avec conviction, sans prendre position pour tel ou encore, combattre, tel. Ce dossier est aujourd’hui, un cas sérieux et sensible.

*- La communauté internationale, à travers les différents dossiers des droits humains : Elle veille sur le respect des lois, engagements, accords et conventions internationales pour leur application en Mauritanie, notamment dans le domaine de la discrimination. Si, des organisations jettent un coup d’œil sur les dossiers et réactions des victimes en Mauritanie, à travers leurs doléances. Elles ne cherchent que des solutions en conformité avec les conventions internationales. Aussi, ces conventions exigent la Mauritanie, de prendre au sérieux, les conditions des victimes. Alors, le pouvoir politique en place, et ceux qui sont visés, accusent l’extérieur de vouloir déstabiliser son unité nationale, en mettant en exergue des aspects qui ne se justifient pas.

*- Les victimes du passif humanitaire, dénoncent le racisme d’État de 1984 à 1993 en Mauritanie : Ils ou elles ne réclament que justice. Pendant que, d’autres dénoncent de l’esclavage, avec des preuves à l’appui. Ces Mauritaniens de l’intérieur comme de l’extérieur ont des doléances et des pistes pour régler leurs problèmes à travers eux et non par des intermédiaires. Pouvons-nous accuser les victimes, comme des criminels, des ennemis de la Nation, des annonceurs de la haine et de vouloir se venger contre leur propre patrie. En réalité, la réponse est non.

Face, à cette situation, le peuple Mauritanien n’a aucun problème. Comme aussi, la police, la Garde, la gendarmerie, et les forces armées et des sécurités ne sont que des observateurs de cette bataille entre les politiciens qui cherchent à arracher le pouvoir et d’autres qui veulent se maintenir, en comptant sur des alliés, qui visiblement savent faire la différence entre la vérité qui dérange et le mensonge qui rassure.Que pensent, le peuple et le citoyen lambda, de cette confrontation politique en Mauritanie ?

Réaction & conviction : un taximan nous répond. Il dit : « le peuple Mauritanien est convaincu aujourd’hui, que les décideurs politiques, au pouvoir ou encore de l’opposition sont, à l’origine de ce problème de la discrimination en Mauritanie ». Il ajoute, c’est aux politiciens, et dans leur conflit d’intérêts, de coller la paix au peuple Mauritanien. Si, y a le respect mutuel et la justice, le problème est résolu.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Brèves




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *