Mauritanie de 2019 : défile à vitesse – efface – enregistre et fait la lecture, est elle une présidentielle d’autoreverse ?

La présidentielle de 2019 en Mauritanie ne reflète, que les options, d’un magnétophone dans sa version d’autoreverse. Comme, vous le savez. Le magnétophone est un appareil mixte d’enregistrement et de lecture. Le magnétophone te permet, d’écouter et de réécouter. Il te permet d’aller à vitesse, d’effacer et d’enregistrer de nouveau. Voilà, les premiers signes qui nous prouvent que la présidentielle de 2019, en Mauritanie, s’oriente vers, toutes les options d’un magnétophone dans sa version d’autoreverse.

1re option – défile à vitesse : la réunion, de la haute commission chargée du suivi des résultats du dialogue national inclusif du 19 décembre 2018, a été consacrée à l’examen des mécanismes de nature à permettre le suivi des résultats du dialogue national inclusif et des textes issus de l’accord politique de 2016 et ceux issus du dialogue de 2011. Quelques heures, plus tard, pour vous dire tout simplement, le 20 décembre de cette année de 2018, (en 24h), on note : par décision en date de ce jour, sont nommés président et membres du Conseil du Conseil Constitutionnel.

2e option – efface, amène la bande à un État neutre, enregistre et fait la lecture : « non, je ne me représenterai pas dans la mesure où je vais respecter la Constitution et la Constitution dit que je ne peux pas me représenter au-delà de deux mandats ». 3e option – varie le canal de modulation du son et synchronise : « dès que la Constitution me permettra de me représenter, je le ferai. Donc, si je ne peux pas me représenter au 3ème mandat, je peux me représenter après. La Constitution ne m’empêche pas de me représenter après ». À la dernière minute de ce 20 décembre 2018, à Nouakchott, on peut assister à une fabrication, dans une autre version et option de « Diakhass – Mélange ».

Lisez : cet après-midi, (20 décembre 2018), au palais des congrès de Nouakchott, des cadres, élus et dignitaires de la région du Trarza ont organisé une manifestation. Objectif : demander un troisième mandat pour le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, réélu en 2014 pour un second mandat. Comme le dicte la constitution, ne peut en briguer un troisième en 2019, date de la prochaine présidentielle en Mauritanie. Après avoirs rappelés les « réalisations du régime d’Ould Abdel Aziz dans tous les domaines », les cadres, élus et dignitaires du Trarza », lui demandent de rester à la tête de l’État pour poursuivre ses réalisations. … Dossier à suivre

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *