3e partie : le sport à la TV de Mauritanie, c’est, la culture de la haine, le racisme, la médiocrité et la mendicité

Abdou Ould Ahmeine Salem (photo d’illustration) est un nom qui s’ajoute, à la liste des premiers résultats d’enquêtes sur la tentative d’assassinat, d’un journaliste au sein de la télévision de Mauritanie. Personne n’ignore, la médiocrité, la vengeance, les magouilles, la culture de la haine, le racisme, le clanisme, le régionalisme, le tribalisme et la mendicité qui se dégagent sur les antennes de la télévision de Mauritanie, à travers les journaux et toute la production sportive. Si, le sport a toujours été un facteur de l’union, de la solidarité et un indicateur de performance.

Aujourd’hui, au sein, de la télévision de Mauritanie, c’est bien, le contraire. Tout est visible sur les antennes. Cette spécialité est prise en otage dans la mendicité et pour des intérêts égoïstes. La production sportive au sein de la télévision de Mauritanie, ne répond ni à un profil professionnel. Elle n’a ni, d’indice de performance et n’a aucune norme de qualité. Cette production se fait avec l’ignorance et avec du racisme, dans un climat de la haine, en imposant la langue arabe, dans la médiocrité, pour que les noirs sportifs Mauritaniens, notamment francophones ne passent pas sur cette antenne nationale.

La production sportive, à la Télévision de Mauritanie se fait visiblement, avec la main dans la poche. Il y a des interviews qui passent dans le JT des sports de l’édition de 20 H, avec un décor, qui ne se justifie pas. Pour quoi ? C’est, pour saboter, l’image de marque de la télévision de Mauritanie et se faire de l’argent de mauvaises odeurs. C’est, pour la culture du banditisme déguisé et la mendicité. Sur cette piste, plusieurs partenaires ne veulent pas, de ces reporters sportifs de la télévision de Mauritanie.

S’agissant d’Abdou Ould Ahmeine Salem, toutes ses compétences résident, là où, l’hypocrisie fait son propre terrain, notamment au département de l’information. Il se fait, une place, par un clan de la région de l’Adrar, notamment d’Atar d’Ould Taya. Ce clan se mobilise contre, toute tentative visant, à rehausser le niveau et la qualité de production. Il se regroupe, s’organise en lobby et tue le professionnalisme, pour se faire des missions sur le terrain, sans aucune raison. Ils sont protégés. Par qui ? … Dossier à suivre …

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Sports




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *