Une communication de IRA – Mauritanie dénonce quelques pratiques qui font de leur Biram victime d’une comédie

IRA-Mauritanie rappelle à l’opinion nationale et internationale, à tous les partenaires, que depuis le coup d’État militaire militaire de 2008 en Mauritanie, les juges ont perdu totalement leur indépendance.  IRA – Mauritanie précise, que le pouvoir judiciaire a cessé d’être un pouvoir et s’est transformé en appareil docile entre les mains du chef de la junte pour assouvir ses règlements de compte avec les défenseurs des droits humains, les opposants politiques et les acteurs économiques.

L’arrestation de Biram Dah Abeid, son emprisonnement immédiat et sévère, son renvoi devant la cours criminelle dont les peines minimales sont cinq années de prison, pour une simple allégation d’un agent des renseignements généraux, qui se plaint d’avoir été traité d’espion par Biram Dah Abeid, c’est ici une somme de preuves irréfutables de l’acharnement flagrant et découvert du pouvoir du général Mohamed ould Abdelaziz contre le leader abolitionniste, défenseur des droits humains, élu du peuple et candidat aux élections présidentielles de 2019.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Opinions




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *