3eme partie : L’IGE doit s’installer au sein du bâtiment de la Télévision de Mauritanie, pour mettre fin à une délinquance interne

Dr. Khira Mint Cheikhani a fait de la Télévision de Mauritanie, en 5 ans un berceau d’apartheid pour tuer le professionnalisme. De 2013 à 2018, cet établissement n’a connu qu’un sabotage et la mise en place d’une cellule, pour la culture de la haine et de la vengeance contre les symboles de l’Etat. C’est dans ce cadre, que les hautes autorités du pays, ont repris la situation de la Télévision de Mauritanie ‘’ AL Mauritania’’, pour que la justice professionnelle triomphe au sein de cette institution.

La première piste, qui se dégage, est celle d’une mission d’enquête efficace, neutre, sérieuse et professionnelle de l’inspection Générale d’ Etat (IGE). Un lundi, elle descend à la Télévision de Mauritanie, pour plus, de six (6) mois. C’est une panique totale qui s’affiche sur les visages des unes et des autres au sein de cette administration publique de l’audiovisuel du pays. Par ce que l’IGE est une structure, qui n’œuvre qu’avec détermination et preuves à l’appui, pour le service de l’Etat et pour l’intérêt des citoyens d’une manière générale.

Alors, l’IGE vient contribuer au redressement et à la correction de l’impolitesse de certains responsables des établissements publics en Mauritanie. La recommandation doit être : L’IGE et ses équipes doivent s’installer dans le bâtiment de la Télévision de Mauritanie. Si, non obtenir une cellule de surveillance de ses acquis, pour suivre l’évolution, la situation des ressources humaines et la complicité qui se fait souvent entre les administrateurs de l’institution et une bande des délinquants qui ne sont à la Télévision de Mauritanie. C’est pour leur propre intérêt égoïste et non pour servir la patrie.

Au début, leurs missions (IGE) étaient difficiles, à décrypter les principales pistes du mal de la TV de Mauritanie, face au un lobby interne de la DG, Khira Mint Cheikhani  et ses proches collaborateurs. Cette femme a monté des Harratines contre les Beïdanes  – les harratines pour les Harratines et les Haratines et Beïdanes contre les autres. Face à ce phenomene, l’IGE a pu maitriser une situation catastrophique d’une institution de souveraineté. Par ce qu’elle ne répondait plus aux normes de l’audiovisuel et d’hygiène publique. Elle se retrouvait avec des mauvaises pratiques inimaginables, qu’un citoyen de référence, ne peut  le fait à sa propre patrie, ou encore à un établissement public, aussi, professionnel, technique et sensible.

  •  @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *