Changement attendu en Mauritanie (1re partie) : La DG de la Télévision de Mauritanie – AL Mauritania TV – est annoncée partante

Audiovisuel : pour être, à la hauteur des aspirations des hautes autorités du pays et des défenseurs des droits humains, il est nécessaire de bannir l’amateurisme qui tue la personne et combattre le racisme, le clientélisme, le régionalisme, le tribalisme et l’esclavage moderne. L’objectif est de choisir, ceux qui sont faits pour l’audiovisuel avec ses normes techniques et professionnelles, pour une communication publique et audiovisuelle sans faille en Mauritanie… Cela, s’explique, que, c’est le non-respect des droits humains qui s’annonçaient depuis quelques années, au sein de la télévision de Mauritanie, avec des slogans qui disaient « merde », aux symboles de l’État.

Aussi, les racines de l’opposition extrémiste foncièrement raciste et esclavagiste, faisaient dans l’ombre leurs missions de déstabilisation de toute action professionnelle, pour décourager le pouvoir de Nouakchott (du sabotage). Aujourd’hui, les cartes s’identifient, face au monde entier. Alors, que Mme (Dr. seringue sans aiguille), venait juste, de la formation politique de l’unisson pour Perturber la République (UPR). Une occasion, pour elle de se retrouver avec un groupe de cinq (5) personnes, autour d’elle, pour former, un clan et lobbying de déstabilisation, contre tous ceux qui sont, faits, pour le professionnalisme et contre un produit, de qualité dans une structure de l’audiovisuelle en Mauritanie unie, forte, juste, stable et sécurisée.

Ce que nous retenons de la gestion interne de ce groupe, ou clan de lobbying, au sein de la télévision de Mauritanie, autour de Mme (Dr. seringue sans aiguille). On note, une livraison à domicile, c’est la noce sans sauce, du riz au poisson et de la pitza. Pendant que, les droits de certains employés et cadres sont volés et détournés sans aucune explication ou sanctions. En faisant, la pluie et le beau temps, ils se réclamaient et se disent femme de confiance et hommes forts de l’Union pour la République (UPR). Le constat est que, dans cette situation, toute action qu’ils faisaient est contraire aux principes de la dignité humaine. Tout était autorisé, sauf du sérieux, pour faire couler la Télévision de Mauritanie.

Cette Télévision est bien une structure de l’audiovisuel publique. Elle n’appartient ni à une famille, ni aux cousins des cousines, ni frère, ni sœur et oncle, ni une région, ou tribu. Elle appartient aux fils et fille de la Mauritanie qui ont bien choisit et ont supporté, des années et des années, le calvaire du désert, avant l’indépendance, pendant l’indépendance et vont mourir qu’en Mauritanie. Alors, que pendant et avant les années rouges du sang, de Ould Taya, ceux qui font aujourd’hui, la pluie et le beau temps au sein de la Télévision de Mauritanie étaient, quelque part, pour traiter la Mauritanie et de son climat du désert, de tous les noms d’oiseaux.

C’est un principe, un devoir, un droit et une position professionnelle, que la Télévision de Mauritanie, doit être préservée et prorogée, et non, la mettre en faillite, pour anéantir toute une Mauritanie. Cette institution de AL Mauritania, doit répondre aux normes techniques et professionnelles, qu’exige le journalisme en audiovisuel. … Nous y reviendrons, plus en détails sur : www.tvpresse.info

  • Tél & watsap : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Opinions




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *