Ceux qui ont défendu le dialogue de 2016 ont perdu leur bataille politique et ceux qui avaient dit non ont gagné quelques sièges

Le Président du parti Arc-en-ciel (à gauche de la photo en bleu) a-t-il perdu la bataille de toutes ses cartes politiques en Mauritanie ? On décrypte. … Sans l’aval du bureau Exécutif, M. Ba Alassane Hamady Soma dit Balas (Président) est accusé de s’impliquer dans la désignation dans l’ombre, Mme Waranka Bâ, du poste de membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI – Mauritanie).

Les Protestants ajoutent que personne ne connaît (waranka) au sein de ce parti. Démission en bloc du bureau Exécutif du PMC Arc-en-ciel, c’est aussi un tremblement du parti. Cette démission de la toute dernière pluie s’explique par le népotisme du président Balas, écrivent – ils.

Aussi, il a imposé toute sa famille sur les listes électorales de ce septembre 2018, bien avant les cadres du parti ont-ils dénoncé. Aujourd’hui, le décor du parti Arc-en-ciel en Mauritanie change de position et de stratégie. C’est une réflexion sans aucune carte politique qui se dessine. Pendant, que les adversaires politiques de M. Balas et de la diaspora se frottent les mains face à cet échec politique. Pourtant, le Président du parti arc-en-ciel était le principal acteur politique du pays à s’afficher en public, face aux hautes autorités de Mauritanie, en répondant présent au dialogue politique national inclusif de 2016 à Nouakchott.

Au cours de cette rencontre d’ouverture sur le referendum du 2017, plusieurs partis politiques ont refusé de prendre part. Arc-en-ciel décide et s’engage avec détermination pour participer à la cérémonie officielle, aux travaux et aux ateliers de ce dialogue, sous les yeux des observateurs. Là, encore le président ballas est accusé d’être un opportuniste précisent t-ils dans leurs commentaires. C’est juste pour Balas de pouvoir récupérer les biens mal acquis et perdus au temps du Président Maouiya Ould Si d Taya, en prouvant son identité nationale, après les événements douloureux de 1989 disent-ils.

Ce qui nous accroche, au cours des activités politiques de M. Ba Alassane Hamady Soma dit Balas du parti Arc-en-ciel en Mauritanie, notamment en 2016 – 2017. Cet homme ne sortait pas de la présidence de la République. À sa sortie de chaque audience avec le Président Ould Abdel Aziz, il faisait un compte rendu en public. Dans ses comptes rendus, on enregistre la promesse des hautes autorités du pays pour que tous les Mauritaniens soient recensés en temps-record et sans problème. Aussi, plusieurs dossiers sensibles pour une solution étaient soutenus par Arc-en-ciel «version parti cartable du septembre 2018», en Mauritanie.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél (watsap) : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *