Mauritanie : remaniement partiel du gouvernement en Mauritanie (4 partants et 2 rentrants) – entrée et sorite … ça fait : auto-reverse

-Ministre du Commerce, de l’Industrie et du Tourisme : Khadijetou Mint Mbareck Fall, elle vient des Affaires Africaines et des Mauritaniens de l’Étranger. Une femme discrète, calme et loin de nos plumes, micros et cameras. Relaxe dans l’exercice de ses fonctions avec des jolis Melehfa, Khadijetou ne veut pas se faire voir, mais elle sait, comment décrypter ses dossiers. Mint Mbarek Fall n’a été qu’une excellente chargée, d’une mission diplomatique, en Afrique et ailleurs dans le monde.

– Ministre de la Culture, de l’Artisanat et des relations avec le Parlement, Porte-parole du Gouvernement : Mohamed Lemine Ould Cheikh, s’exprime souvent, en langue arabe de : ‘’ Eddad’’, face à des journalistes locaux. Dans ses interventions, Ould Cheikh croisait ses mains, pour mieux décrypter, certains sujets du pays. Aussi, il se défoulait aisément, sur ses adversaires politiques, en répondant aux questions des journalistes.

Il le, faisait avec, un style qui attire l’attention et impressionne, peut être, Azizoune Aleyna Jemi-aane. Et, il est porte parole du Gouvernement en s’exprimant avec ‘’ EDDAD’’. Un militaire qui ne supporte pas, un homme bavard, se retrouve bien avec, la manière et le style de Mohamed Lemine Ould Cheikh, comme porte parole.

– Ministre de la Jeunesse et des Sports : Marieme Mint Bilal, une femme vient remplacer un homme. À la manière, de la nomination d’une femme récemment, à la tête de l’Agence Mauritanienne d’Information (AMI). La DG de l’AMI avait donné un nouveau style et de l’innovation aux décideurs du Palais gris de Nouakchott. Ou les femmes de couleur peuvent désormais, remplacer, leur frère de lutte pour que la communauté puisse rester tranquille, avec le slogan ‘’ Mouti-yalna’’.

– Ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille : Naha Mint Hamdi Ould Mouknass » est une femme politicienne de haut niveau et de forte personnalité. Elle vient remplacer une autre, qui était parlementaire. De l’Assemblée Nationale,  Mme Maimouna Mint Mohamed Taghi avait visiblement, trouvé une récompense à la tête du département du MASEF par ses brillantes interventions, réactions et émotions. Aujourd’hui, elle cède son fauteuil à une autre femme, qui a un regard d’une dame de fer.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92   – moudiaye8@gmail.com
  • Twitter : @moudiaye8   – Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Opinions




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *