Mauritanie : le candidat du président sortant serait un homme très effacé du public et il est économiste de référence

Les rencontres nocturnes et souvent en weekend, avec des mots de passe qui se font entre les unes et les autres. Aussi, pour secouer le parlement, un mouvement silencieux, difficile à décrypter se fait entre les élus. Le combat que mènent, cette femme et cet homme pour se faire de l’ragent à tout prix reste visible. Le mouvement inexplicable des hommes en uniforme, sont-ils civils ou militaires en activité ? L’inquiétude des hommes politiques qui se réclament fidèles à la patrie. Au fond, ils mènent leur combat en toute discrétion pour leur intérêt égoïste et contre le peuple.

Quelques cartes sont découvertes. Elles se jouent dans certains milieux professionnels de haut niveau et dans des bâtiments délabrés pour combattre dans l’ombre et débattre les cartes de nouveau. Un calcul, que nul, n’ignore à décrypter et à prendre au sérieux se dessine. Sur cette piste, on constate que toutes les cartes sont jouables en Mauritanie avant fin 2018 pour que le changement attendu se fasse, loin de 2019. Celui qui est déjà désigné, pour le fauteuil de la présidentielle de 2019. Il sera sans nul, doute aux commandes du pays. Quand ?

Si, les déclarations d’Ould Abdel Aziz sur le troisième(3) mandat présidentiel, en Mauritanie se confirment ? Au premier signe, le candidat du président sortant serait un homme très effacé du public. Il est économiste de référence. Si, non, Ould Abdel Aziz restera entre deux (2) et trois (3) grands pays, deux ou trois puissances politiques, économiques et militaires du monde. Ces pays auront à imposer leurs muscles sur le plan international, et leur rythme politique et modèle de développement en Mauritanie, pour que l’homme fort du pays reste aux commandes en 2019.

  • Dossier à suivre et à lire sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92  – moudiaye8@gmail.com
  •  Twitter : @moudiaye8  – Nouakchott- Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Plus d'Infos




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *