L’eau est une source de vie : le premier cas de cancer qui ronge la SNDE a été détecté au Centre du ksar de Nouakchott Ouest

Quelques services de la Société Nationale d’Eau (SNDE) en Mauritanie, à travers ses centres de zone, notamment à Nouakchott ne sont plus à la hauteur des attentes des consommateurs. Aujourd’hui, il est difficile de passer un jour, sans rencontrer un client de la SNDE qui crie au scandale et au mauvais comportement de certains employés et équipes de terrain de cette Société Nationale. Dans les normes, la SNDE doit être un modèle de vie, une source de confiance et un espoir pour ses clients.

Elle doit être plus humanitaire que, ce qu’elle est, sous nos yeux, en assurant avec efficacité, avec qualité et normes requises cette source de vie aux Mauritaniens et sur l’ensemble du territoire national. Pour quoi ? Par ce que l’eau est une source de vie. Quelques témoignages des clients de la Société Nationale d’Eau (SNDE), nous accrochent et on décrypte, ce qui suit :

« Je viens de Dar EL Beida, secteur 4. Cette personne a quitté sa zone de résidence fâchée et très inquiète. Elle est venue pour se plaindre, à la direction Générale de la SNDE contre le comportement des employés du Centre de sa zone ». Une autre cliente vient de Toujnine Dubaï. Elle dit : « En trois(3) mois, j’avais 70.000 UM (Ancienne Monnaie) à payer ». En 20 jours, dit-elle. Elle se retrouve avec une facturation de 80.000 UM (AM). Elle précise, qu’elle vient du Centre de Toujnine.

Un autre client : « Le Centre de Teyarett a enlevé mon compteur. Ils m’ont fait une facture de 458.748 UM (AM), y a de cela quelques années. » Aujourd’hui, dit –il. Je suis sans eau potable. Pendant ce temps, plusieurs voix se lèvent contre la direction Commerciale de la SNDE. Ils disent :

« Nous, c’est Kane qui nous bloque. C’est Kane et encore, c’est Kane ». Visiblement, les clients ne sont orientés que chez M. Kane. Pour quoi ? Et qui est ce Kane ? On fait un tour, au siège de la SNDE, précisément à la direction commerciale. Dans notre belle découverte, M. Kane n’est qu’un jeune intellectuel Mauritanien fier dans ses actions, technicien, ambitieux, professionnel, scientifique et un excellent commercial. Il a sa tête sur ses épaules. Et il maitrise parfaitement, bien les ABC de son dossier. Nous y reviendrons avec plus de détails.

Pour trouver une vérité qui dérange contre un mensonge qui rassure, notre moteur de recherche, nous oriente vers un centre Commercial de la SNDE, le plus proche de nos pieds. Il est situé dans la zone du Ksar de Nouakchott Ouest. Dans ce Centre, le premier constat qui tape à l’œil : C’est un banditisme déguisé qui ne dit pas son nom. Une pagaille sans limite, on ne sait même pas dans ce centre, qui est qui ? Qui fait quoi ? Et encore, pour quoi ce beau monde venu du paradis de la misère ne maitrise aucune technique commerciale ?

Pour être plus précis, au centre du Ksar relevant de la SNDE, on note, c’est le torchon qui brule entre le Chef et ses employés. Entre le caissier et ses clients, il n’y a plus de confiance et ni le respect mutuel. Et, entre le Service de la facturation, le Service de recouvrement, les releveurs des indexes du compteur des clients, c’est un règlement de comptes qui détermine leurs taches. C’est une haine, une bataille de longue date, une trahison dans l’ombre et un banditisme déguisé qui s’affichent sur les visages des unes et des autres, sans ignorer, de l’hypocrisie dans la polyvalence. Aussi, chacun est plus efficace que l’autre pour rouler le client dans la farine sans aucune conscience professionnelle et pour faire triompher de l’amateurisme.… Dossier à suivre et à lire sur : www.tvpresse.info

  • Tél : 00 222 41 83 33 92  – moudiaye8@gmail.com
  •  Twitter : @moudiaye8  – Nouakchott- Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Brèves




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *