Biram Dah Abeid est décrit comme un Ghandi Africain, par son combat, il a bouleversé la société mauritanienne et le monde entier

Biram Dah Abeid est un citoyen Mauritanien qui a décidé de consacrer sa vie à combattre les mauvaises pratiques dans son pays. Un homme sincère dans ce qu’il fait, sérieux dans ses engagements, juste et reconnaissant dans son comportement. Là, ou il est, il prend le destin de la Mauritanie dans ses veines pour le respect de la dignité humaine. Biram Dah Abeid s’est imposé par son savoir faire (grandeur) et par sa forte personnalité.

Pour mener son combat avec conviction et pour l’intérêt de tout être humain. Tôt dans ses activités professionnelles en Mauritanie, Biram découvre de l’injustice sociale et professionnelle. Alors, il décide de mener un combat difficile, mais digne. Aujourd’hui, à Rome cette date du 9 mai 2018 démontre, que Biram Dah Abeid et crédible sous les yeux du monde entier. Cette  cérémonie de la présentation du livre :  » Plus jamais d’Esclavage; le Combat Pacifique de Biram Dah Abeid pour les Droits Humains en Mauritanie » prouve que le respect de la dignité humaine est une obligation dans la vie des hommes.

L’auteur de l’ouvrage est Maria Tatsos. Elle décrit Biram Dah Abeid comme un Ghandi Africain dont la force des idées, des mots et des actions ont bouleversé la société mauritanienne;  les fortes secousses que Biram Dah Abeid et son organisation ont infligé à la société, ont permis aux hratin, et aux autres cadets sociaux, naguère résignés et effacés, de prendre la parole et l’initiative. Tatsos rappela les péripéties de la confrontation idéologique et religieuse entre Hratin et Beydane à travers deux camps protagonistes:

Biram Dah Abeid et IRA d’une part, érudits maures et pouvoir mauritanien d’autre part. L’écrivaine souligne que pour le moment, pouvoir et groupes dominants ont perdu la bataille médiatique, sur le plan diplomatique et à travers l’angle de la légitimité par le droit  international; elle atteste aussi que la popularité grandissante dont jouit IRA et son président, au sein des populations mauritaniennes, dénotent de l’affaiblissement de l’emprise des groupes dominants sur le peuple, et surtout sur les franges hratin.

Mais hélas, le rapport en images accompagné de forts commentaires, sur la situation de l’esclavage en Mauritanie, révèle la désolation, la persistance de l’esclavage domestique, l’esclavage foncier, les viols systématiques, la privation de l’État civil et l’énorme pauvreté. Maria Tatsos constate à travers son exposé que l’esclavage continu à sévir sous toutes ses formes, caché tant bien que mal, par les autorités mauritaniennes. Pour plus d’infos sur la cérémonie de Rome consulter avec photos et le discours de M. Biram Dah Abeid : http://www.cridem.org/C_Info.php?article=711029

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92  – moudiaye8@gmail.com
  •  Twitter : @moudiaye8  – Nouakchott- Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Enqutes / Principaux Genres




One comment

  1. Brahim Dah est considéré comme l’un des libérateur Mauritaniens. Vu que ce pays est composé de deux races différentes : les négros Mauritaniens qui sont majoritaires et les beydanes malgré tout le pays est dirigé par la minorité avec une main de fer.
    Brahim Dah souhaite complément changer ce système qui est en place depuis plusieurs décennies. C’est pourquoi il a donné sa vie pour le bien de tout Mauritanien…

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *