Genève : Ils confirment que la Mauritanie est un berceau d’apartheid, mais, un comité de l’ONU félicite Nouakchott …

Qui dit vrai et qui dit faux dans le domaine des droits de l’homme en Mauritanie ? Ou se situe la bataille entre les autorités de Nouakchott et les défenseurs des droits humains du pays ? Dans cette bataille sans fin, qui dit la vérité qui dérange ? Et qui dit le mensonge qui rassure ? Cette nouvelle piste intervient pendant que Nouakchott et Genève abritaient des rencontres de haut niveau dans le domaine des droits de l’homme.

En Mauritanie, la 62e session de la Commission Africaine des droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) s’est tenue du 25 avril au 09 mai 2018. En Suisse, la Mauritanie faisait face du 1er au 2 mai 2018 au Comité pour l’élimination de la discrimination raciale des Nations Unies. À Nouakchott précisément au palais des congés qui abritait les travaux de la CADPH. Les dirigeants de IRA – Mauritanie (un mouvement qui doit être reconnu), Balla Touré et Dah Boushab ont été interdits d’accès, pour ne pas dire la vérité qui dérange face aux africains curieux de lire, voir et comprendre les ABC de Nouakchott.

Alors, que Samba Thiam des FLAM (FPC) dénonçait un mensonge qui rassure. Par ce qu’il voit que le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui y assistent et ne disent rien. Pendant ce temps à Genève, on apprend que le comité des Nations unies pour l’élimination de la discrimination raciale a félicité, la Mauritanie pour ses importantes réalisations, visant à mettre en œuvre les dispositions de la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale ainsi que ses recommandations formulées en 2004.

En marge, de cette bataille sans fin entre les défenseurs des droits de l’homme en Mauritanie et les autorités de Nouakchott.  On constate que le racisme et l’esclavage ont bien leurs berceaux (version adulte) en Mauritanie et personne ne peut le nier à travers la confirmation à Genève en Suisse des offenseurs des droits de l’homme de Mauritanie. Dans leurs arguments, ils font de la Mauritanie un berceau d’apartheid, en accusant les autorités de Nouakchott de fermer leurs yeux sur une discrimination à ciel ouvert contre les noirs de Mauritanie sans aucune raison, depuis, avant et après 1960. …  Dossier à suivre et à lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info

  • Tél : 00 222 41 83 33 92  – moudiaye8@gmail.com
  •  Twitter : @moudiaye8  – Nouakchott- Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : International




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *