Banditisme déguisé : L’argent liquide est-il, une nouvelle technique pour renforcer la criminalité financière en Mauritanie ?

Hééy change CFA … change Euro … changé Dollars … en vous claquant leurs doigts, ces jeunes Mauritaniens sont –ils des trafiquants dans l’ombre ? Leurs bureaux d’échanges sont-ils autorisés ? Font –ils du blanchiment d’argent à travers leurs activités à Nouakchott ? Qui doit travailler dans ce domaine d’activité en Mauritanie ? Pourquoi, ces jeunes se bousculent pour arracher un client ? Sont –ils, sur des pistes qui financent le terrorisme et le banditisme déguisé ?

Pour répondre à cette problématique, rendez-vous, à tout moment au marché de la capitale. Il est situé près de l’avenue Gamal-Abdel-Nasser. En se retrouvant dans cette zone, il vous sera difficile, d’échapper à une animation des jeunes en couleur locale. Ils s’accrochent à vous, en vous montrant entre leurs mains, plusieurs billets de Banque. Ils vous attirent, vers un coin pour vouloir vous faire un échange de monnaie, sans aucune formalité technique contre la criminalité financière.

C’est à partir de cette piste, que tout observateur peut situer, ce genre d’opération comme une piste parmi d’autres de blanchiment d’argent en Mauritanie. Aussi, cette piste, nous fait découvrir que la provenance d’argent acquis de manière illégale, fait partie d’une activité mafieuse, spéculations illégales, trafic de drogue, d’armes, corruption et fraude fiscale. Visiblement, il se peut qu’ils fassent du faux et usage de faux, au sein du secteur financier, afin de le réinvestir dans des activités légales. Soubahana-Allah Amma Youchrikoune, par ce que, Dieu a bien dit : « Wo Ahalla-llahou – EL Beyaaa, Wo Harama Ribaa».

Face, à la lutte contre le financement du terrorisme et blanchiment de capitaux, les paiements en liquide non limités dans des zones d’ombre à Nouakchott, le retrait de l’argent sans aucune surveillance, obliger les organismes bancaires à mettre à jour leurs systèmes informatiques dans la transparence et avec du professionnalisme sont des éléments parmi d’autres qui poussent, les hautes autorités Mauritaniennes, à prendre des mesures sévères en s’attaquant aux Banques qui font de l’amateurisme s/c de leurs guichets automatiques. Sur cette piste, les bureaux d’échanges et de transfert d’argent en Mauritanie qui exercent sans aucune réglementation doivent être dénoncés. … Dossier à suivre et à lire sur : www.tvpresse.info

  • Tel : 00 222 41 83 33 92
  • mail : moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Brèves




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *