Kaaw Touré s’engage pour remonter les bretelles des racistes et esclavagistes de son pays … un autre combat s’annonce

Suite, à nos différentes pistes d’investigations et de recherches sur Kaaw Touré. Ce Mauritanien qui est un infatigable combattant pour le respect de la dignité humaine en Mauritanie, n’est qu’un compatriote, honnête qui a toujours vu, avec ses propres yeux, entendu avec ses propres oreilles, vécu dans toute son enfance, dans sa jeunesse une injustice et des agissements racistes et haineux contre sa propre personne et contre son avenir.

Il a toujours écrit, avec sa plume pour dénoncer la citation de son pays et le calvaire que vivent ses compatriotes. Kaaw, en langue poular signifie ‘’Tonton’’, il est bien le symbole de la liberté et d’’expression en Mauritanie. Il est aussi, au sein de la diaspora Mauritanienne un homme de qualité et de valeur humaine. Il a écrit, récemment :

« Hier comme aujourd’hui, conformément à notre CHARTE, nous nous engageons solennellement à ne ménager aucun sacrifice pour la pleine réalisation d’une Mauritanie égalitaire et démocratique, débarrassée définitivement de l’esclavage et du racisme, unie dans sa diversité, riche de toutes ses cultures épanouies, assurant à toutes ses citoyennes et à tous ses citoyens des mêmes droits ».

Sur cette piste, on se rendra compte que les victimes du racisme, de déportation, de l’épuration ethnique (le passif humanitaire) et de l’esclavage en Mauritanie doivent être prises, comme des héros de la Nation dans tous les pays du monde. Aussi, comme des infatigables combattants contre l’impunité et l’injustice en Mauritanie. On ne le dira jamais assez, a précis é, Kaaw Touré. Il ajoute :

« Les FPC où les mouvements d’obédience Négro-africaine où Haratine n’ont ni créé, ni inventé l’esclavage et le racisme. C’est bien l’existence effective de ces problèmes qui explique leur naissance et leur combat. Mais Hélas l’esprit biscornu des soldeurs du crime et partisans du système ne digère pas cette évidence. La lâcheté est ici sans commune mesure ».

Si, l’homme de Djeol – Bilbassi – Kay Dimbé Diorro – Samme Nayo, sort de son silence, c’est pour dire la vérité, en dénonçant, les mauvaises pratiques dans son pays. C’est aussi, pour donner un carton jaune ou orange, comme avertissement aux ennemis de la paix sociale, de la tolérance, de la liberté publique et d’expression sur les pistes de son combat.

En retraçant, la vie de Kaaw Touré, dès son bat âgée, ou il combattait dans les écoles de son Djeol -Kaédi natal avec ses camarades de classe, face aux forces de l’ordre à l’époque, en sacrifiant toute sa vie et son avenir. On se rendra compte que des crimes ont été commis à la communauté noire de Mauritanie.  Aujourd’hui, tout est en conformité avec leur lutte. Kaaw Touré, ses camarades et tous les Mauritaniens qui ont quitté leur pays n’ont pas choisi de quitter leur patrie.

Tous, qu’ils sont étaient obligés de quitter leur pays ‘la Mauritanie) pour sauver leur vie. Ceux qui sont restés n’ont pas encore eu, la possibilité de se réfugier ailleurs. Si non, le racisme et l’esclavage, aussi de l’esclavage moderne ont des racines. Ces mauvaises pratiques contre l’homme poussent chaque jour, que le soleil se lève, comme des champignons. On est convaincu maintenant et à cet instant précis, que Kaaw Touré et ses camarades de lutte ont des preuves à l’appui qui peuvent secouer, à tout moment la terre qui tourne au rond.  … @ lire, plus d’infos sur : www.tvpresse.info

  • Tel : 00 222 41 83 33 92
  • mail : moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *