Les éléments de la force tranquille de la sûreté Nationale confisquent à l’immédiat, les anciens drapeaux du pays (Mauritanie)

La police Mauritanienne a fait et a réussi une très belle, noble et efficace opération, en identifiant, repérant et mettant la main sur des leaders de la vieille classe politique en Mauritanie. Ces hommes politiques cherchaient, à faire ramener la Mauritanie, aux années de, entre 1958 – 1966, 1978, 1984, 1987, 1989 et 1991 en la faisant de nouveau sombrer dans une misère noire et sans fin. A l’époque,  ils ne faisaient que du mal aux innocents Mauritaniens. Aujourd’hui, ils oublient et veulent effacer leurs traces, avec la haine et la division.

L’arrestation de deux personnes ou même d’autres en prévision, en plein meeting du G8 (G8, une initiative politique, des leaders de l’opposition radicale qui sèment la division, la violence et la haine en Mauritanie) se justifie avec toutes les preuves. L’intervention de la police Mauritanienne dans cette opération était naturelle, professionnelle et stratégique. Les éléments de la force tranquille de la sûreté Nationale ont, à l’immédiat confisqué leurs anciens drapeaux du pays (Mauritanie).

Ces anciens drapeaux, qu’ils brandissaient et que le peuple Mauritanien avait bien voté « Oui » au referendum du 05 aout 2017, pour le changement de l’hymne national et le drapeau national, n’ont plus leur place aux cœurs des Mauritanie et dans cette Mauritanie d’aujourd’hui et de demain, en pleine restructuration. Pour cette opération de la police nationale, il s’agit d’un acte de civisme et du respect aux droits fondamentaux, aux symboles de l’État et du peuple Mauritanien.

L’initiative de certains leaders de la vieille classe politique en Mauritanie de vouloir saboter la paix sociale et la stabilité du pays, ne date pas de ce 16 décembre 2017. Lors des festivités du 25 et du 28 novembre2017, qui sont deux dates, les plus importantes dans l’histoire de la Mauritanie, l’opposition a voulu saboter ces deux anniversaires du peuple Mauritanien, en cherchant à organiser des meetings populaires pour secouer la fête des forces armées et des sécurités.

Vu, l’efficacité, la vigilance, la détermination et l’intelligence de l’autorité publique, elle  les a convoqués pour leur dire un seul mot. Restez tranquille, et les bouches sont restées cousues, jusqu’à cette date du 16 décembre 2017. Cette date, pour l’opposition Mauritanienne n’a été encore qu’une nouvelle occasion, pour provoquer la haine, la division et la violence entre les différentes franges de la société du pays. L’histoire retiendra, leur passé douloureux dans l’administration publique et de leur mauvaise gestion des ressources de l’Etat, avec comme slogan « la discrimination ».

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Plus d'Infos




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *