Démission ou limogeage … ? : L’éminent avocat de la vieille école et ancien ministre de la justice, a fait la campagne de « Oui », pour la réforme constitutionnelle

Le 29/04/2012 – la présidence de la République a annoncé, par décret en date de ce jour, la nomination de maître Brahim Ould Abdallahi Ould Daddah, au poste de conseiller au cabinet du Président de la République.

Entre, juin – juillet 2015, il apparaît à la tête du département de la Justice, Me Brahim Ould Daddah est nommé, au sein du gouvernement. Malgré, que certains membres de sa famille sont, issus de la force, de l’opposition radicale en Mauritanie. Ould Daddah frère, exerce ses fonctions sous la direction du président Mohamed Ould Abdel Aziz et sur instruction d’Ould Hademine, au même titre que ses collègues ministres. Pendant, qu’il est, à la tête du ministère de la justice.

Et, qu’il n’était pas, n’importe qui. Parce qu’il venait du cabinet de la présidence de la République. Avec les différents dossiers sérieux et sensibles qu’il a eu à gérer, dans l’exercice de ses fonctions. Me, Brahim Ould Daddah ministre de la justice entre, la période de 2015 et novembre 2017, s’est affiché comme, l’un des éléments du gouvernement Mauritanien, le plus engagé, pour que la machine du pouvoir d’Ould Abdel Aziz, marche sans rupture.

À titre d’exemple, à Kobénny (grand électeur du pouvoir d’Ould Taya, à l’époque), dans la région du Hodh EL Gharbi, à l’Est de la Mauritanie, l’éminent avocat de la vieille école et ancien ministre de la justice, a fait la campagne de « Oui », à la réforme constitutionnelle. En marge de cette activité politique de haut niveau, de juillet 2017, l’éminent avocat de la vieille école, possible aussi, traditionnelle, fait une déclaration sur les antennes de la télévision de Mauritanie en encourageant, les uns et les autres, à porter plainte contre ceux qui incitent à la discrimination, à la haine et à la violence.

Aujourd’hui, pendant que nos coulisses, indiquent que l’ancien ministre de la justice, a été limogé avant de vouloir présenter sa démission, précise, l’un des canaux de modulation de notre moteur de recherche. De l’autre côté, Me Brahim Ould Daddah est accusé d’être l’homme, qui tient tête au pouvoir politique d’Ould Abdel Aziz, en présentant sa démission. Quant, à son secrétaire général, il a été limogé, quelques jours, avant la tenue des travaux du Conseil hebdomadaire des Ministres. … Nous y reviendrons …

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Enqutes / Principaux Genres




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *