Ceux qui continuent à pleurer, à protester contre la Mauritanie et les symboles de l’État ne sont victimes que de leurs propres actes

Certains acteurs et leurs formations politiques à travers leurs adhérents et sympathisants ne s’opposent qu’à ce qui renforce la Mauritanie dans sa stabilité et dans sa cohésion sociale. Visiblement, ces hommes politiques n’apportent aucun changement constructif en Mauritanie. Sur quelle base, ils veulent imposer les uns et les autres à une culture de partage. Et, qu’ils sont aujourd’hui, à l’origine de leur misère noire.

Aujourd’hui, comme par le passé, la fête de l’indépendance nationale a toujours été une célébration de tous les Mauritaniens. Une célébration qui marque, l’histoire de tout un pays. Il y a de cela 27 ans, jour pour jour, le 28 novembre 1990 est une fête comme toute autre fête. Une fête ou les honneurs et la dignité humaine ont chassé en Mauritanie et ailleurs dans le monde, la haine, la violence et la division à la place de la tristesse et des mauvais souvenirs.

Le 28 novembre de 1960 à 2017 a toujours été un anniversaire de notre accession à la souveraineté internationale. Les Mauritaniens doivent tous travailler dans le sens de renforcer les acquis que la Mauritanie a connus dans différents secteurs, notamment dans le domaine des droits de l’homme et des libertés publiques. La célébration, du 28 novembre à Kaédi en cette année de 2017 marque le respect et la considération, que les hautes autorités du pays ont à l’égard du peuple, de la communauté halpoularéennes, de tous les noirs de Mauritanie et de tous les défenseurs des droits humains.

Au regard de ce qui vient d’être concrétisé à Kaédi, par SEM. Mohamed Ould Abdel Aziz Président de la République à travers les festivités du 57eme anniversaire de l’indépendance national de ce 28 novembre 2017. Notre conviction est que ce drapeau national qui vient d’être modifié avec ses bandes rouges du sang des martyrs de la Nation flotte au bord du fleuve du Sénégal, au son d’un nouvel hymne national. Il ne reflète que notre identité culturelle et la fierté de toute une Mauritanie. Ceux qui continuent à pleurer, à protester contre la Mauritanie et les symboles de l’État ne sont victimes que de leurs propres actes. Pendant que Dieu a dit « La Youkallifoullah Nafssane Illa Woussaaha ».… Nous y reviendrons.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *