La plupart des groupes islamistes ont émergé en Afrique dès le début des années 2000, près de 52 000 combattants djihadistes sont actifs

Récemment, une découverte a été faire sur la piste de certains terroristes, ou cinq chefs djihadistes  avaient annoncés l’unification de plusieurs groupes armés en une seule entité : le Groupe pour le soutien de l’islam et des musulmans, de son nom original en arabe « Nusrat al-Islam wal-Muslimeen ».

État islamique (EI), Al-Shabbaab, Ansar Beït al-Maqdess ou encore le Groupe sunnite pour la prédication et le djihad (ex-Boko Haram)… Si tous ces mouvements islamistes armés agissent avec des motivations politiques et régionales différentes, tous revendiquent aussi l’instauration de la charia. Au total, selon, une source journalistique, huit groupes principaux affiliés à l’EI ou Al-Qaïda, regroupent plus de 52 400 combattants.

Avec comme précision, près de 52 000 combattants djihadistes sont actifs en Afrique. La plupart de ces groupes islamistes ont émergé en Afrique dès le début des années 2000. On en trouve certes ailleurs dans le monde, mais c’est en Afrique que les combattants sont le plus actifs : du Burkina Faso au Mali en passant par le Cameroun, le Tchad, le Kenya et la Somalie. Seules l’Afrique australe et la région des Grands Lacs semblent épargnées par les attaques djihadistes, selon des observateurs et experts dans le domaine de la gestion des conflits.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *