Le gouvernement du Sénégal reprend le bâton, pendant que le gouvernement Mauritanien secoue les acteurs de la haine et de la violence

La rencontre entre le Premier ministre, Mauritanien M. Yahya Ould Hademine et Me Papa Séne, président du Comité sénégalais des droits de l’Homme, n’est qu’une étape importante du gouvernement mauritanien vers la mise en place d’une stratégie, mettant fin à la campagne d’intoxication et de dénigrement, que certains défenseurs des droits de l’homme et ONGs ne cessent de mener contre la Mauritanie.

Sous la supervision de la Commission nationale des droits de l’Homme de Mauritanie, visiblement le gouvernement du Sénégal a retrouvé une piste avec laquelle, il peut désormais prendre le bâton pour redresser les annonceurs de la violence et de la haine contre la Mauritanie voisine, sur l’ensemble du territoire du Sénégal et même à Banjul. Une occasion pour les deux ou les trois pays de renforcer leurs actions communes dans le domaine de la promotion des droits de l’Homme.

C’est, dans ce cadre qu’on constate que le Président Macky Sall a nommé, l’avocat, militant de l’Alliance pour la république et maire de Ndondol, Me Pape Sène, au poste de président du Comité Sénégalais des droits de l’Homme (Csdh), poste qu’occupait Alioune Tine. Cette nomination de M. Séne a perturbé certains acteurs et responsables des associations des droits de l’homme au Sénégal. Il est à préciser que M. Séne a été reçu récemment à Nouakchott, par le Premier ministre Mauritanien, EL Mouheindiss Yahya Ould Hademine.

  • …@ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *