L’activiste Abda Wone est un combattant contre le racisme sans être raciste : Il met son savoir-faire en action … découverte

Investigation Journalistique (suite) …

Natif de Kaédi (Kaye Dimbé Diorro Samé Nayo), une ville située au Sud de la Mauritanie avant d’être déporté vers le Sénégal en 1989. Calme, intelligent, sérieux, propre, conscient, sincère, reconnaissant, fier, crédible, intellectuel et poli, Abdarahmane Ndiawar Wone ou plus simplement Abda Wone n’œuvre, depuis quelques années que dans le domaine de la promotion des droits humains et de la non-violence. Il est un exemple à suivre.

Aussi, il combatte contre le racisme sans être raciste et contre l’esclavage sans être féodal ‘’ Torodoooo, Seydi Wone » « . Depuis, son enfance à Kaédi au Gorgol, où il observait ses amis d’enfance, avec un regard d’un observateur. Machallah, ce Seydi Wone a toujours été une tête non seulement de sa génération, mais aussi, autour de ses ainés. Né le 16 juin 1973 à Kaédi, Abda Wone est le fils de Thierno Baba Gallé Wone, une référence religieuse du fouta et de Toro. Aussi, un homme de Dieu, aucun fils de Kaédi n’ignore et ne peut oublier, ‘‘ Boutique Baba Gallé Wone ».

Cette boutique, n’était qu’un grand magasin, dans le marché central de Kaédi ville. Le père d’Abda Wone menait un commerce prospère avant d’être déporté vers le Sénégal en 1989. Cet homme de Dieu nous rappelle dans cette zone du quartier Gattaga justice, le vieux Baba Yaya, Ablaye Touré, Ousmane Sy, le vieux Abdawa, Omar Yaghoub, Thierno Habibou, vieux Gaston Camara et de l’autre côté non loin de la famille d’Elimane Rindiaw à côté de l’école 3 de Kaédi, on enregistre, la référence de la ville de Kaédi, qui est M. Abdoul Touré, lui aussi déporté avec sa famille vers le Sénégal en 1989.

Cet événement de 1989 en Mauritanie était un événement douloureux. Les FLMA, et encore, les FLAM qui n’ont aucune flamme avec eux, depuis que l’un des membres de ce mouvement les a trahi pour les dénoncer et les vendre au pouvoir de Nouakchott, aux années de 1984. Au sein des Forces de Libération Africaine de Mauritanie (FLAM), le cerveau de cette organisation (Abda Wone) a fait de son militantisme précoce un engagement sans faille, pour être aujourd’hui une très belle découverte. Abda Wone, Handé Ko Kangué, comme il l’a toujours été dans ses veines.

Abda Wone n’est tout simplement qu’un partisan d’une Mauritanie de paix et de justice. Sous le regard des observateurs, Abda Wone et sa famille ont été bien déporté de la Mauritanie en 1989 vers le Sénégal. Pour lui, face à ce dossier, il reste encore beaucoup de choses à faire. Il y a du travail, parce que certains déportés continuent de vivre au Sénégal et au Mali. Il y a du travail à faire parce que les Mauritaniens exilés en Europe, aux USA et dans les grandes villes africaines n’arrivent pas souvent à se faire enrôler.

À l’intérieur du pays (Mauritanie), les rapatriés et d’autres qui étaient de retour, ‘‘ Handé Nana Tamo de Lorani, To Nouwassott do « . Par ce que tout simplement, ils ne vivent, que de la tracasserie dans les grandes avenues de Nouakchott (qui ont marché récemment à pied entre Bogué et Nouakchott ?), de la marginalisation dans les couloirs des entreprises publiques et privées en Mauritanie. Aussi, l’épineuse question nationale est loin d’être résolue. Visiblement, rien n’a été fait pour que tout le monde puisse rentrer dignement en Mauritanie.

Pour le retour des FLAM, y a de cela plus de (2) deux ans, en Mauritanie (Zik, Saa) et d’autres cartes sombres qui ont été joué dans l’ombre pour vendre une souffrance des êtres humains. Ceux qui se réclament et pleurent toujours en Mauritanie et à l’étranger comme victimes en 1987 -1989, leurs parents et alliés (du même clan) sont devenus pour votre information, aujourd’hui en Mauritanie des hommes de renseignement, hommes d’affaires dans la malhonnêteté, des femmes politiciennes chargées des missions de la honte et des crimes contre l’humanité et activistes infiltrés au sein de la société civile. C’est un dossier à débattre … @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info

  • Tel : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : International




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *