Les coulisses du vote … Je vais voter, mais après le repas … je vote pour empêcher la Mauritanie d’être comme la Syrie … j’ai voté et j’ai besoin d’un moyen de transport …

1,4 million inscrits, dont plusieurs patriotes du pays se sont rendus ce samedi 5 aout 2017 aux urnes sur l’ensemble du territoire national (Mauritanie). L’objectif, pour eux, est de s’exprimer librement, par référendum sur une révision de la Constitution en Mauritanie, que certains opposants dénoncent.

Ces opposants sont accusés en Mauritanie d’être en connexion avec l’étranger contre la stabilité et l’intérêt supérieur du pays. Certains bureaux, de vote n’étaient pas aussi, vides que certains peuvent imaginer, ce samedi 5 aout 2017. Coumba est une femme de ménage. Elle dit : « Je vais voter, mais après le repas ». Zeinabou déclare : « Je ne vote pas, ce vote n’est qu’une guerre entre le pouvoir et l’opposition ». L’opposition mauritanienne ne peut pas, justifier ses différentes positions face à ce referendum en Mauritanie.

Ahmed : « J’ai voté à Teyarett, dans mon bureau, le tôt de participation était très élever ce matin avant midi ». Il ajoute : «  Ce que je sais, c’est à l’Est du pays, aux deux Hodh que le tôt de participation battra son record, précisément à Biribava, les habitants de cette localité ont toujours été avec le pouvoir ». Les résultats de ce referendum ne feront, que sauver la Mauritanie.

Swoylim a dit : « je dois voter pour empêcher la Mauritanie d’être comme la Syrie ou encore comme la Libye ». Ce que certains n’ont rien compris de la Mauirtanie adit un homme de haut niveau, le Chef de l’Etat peut voir ce que certains ne voient pas. Une étudiante ressortissante de Zouerate au nord de la Mauritanie déclare : « Je ne vote pas, j’étais inscrite à Zoueratte, durant la dernière présidentielle. Actuellement, je suis à Nouakchott, et le recensement du RAVELCOM ne m’a jamais, intéressé ». Elle ajoute : « 12 ans au pouvoir, c’est trop, il faut partager ».

Il est à noter que quelques partis de l’opposition notamment, dialoguistes en Mauritanie s’accrochent à l’avenir du peuple mauritanien et à leurs différentes cartes politiques. Ils ont décidés, non seulement de participer au dialogue national inclusif, mais aussi participer au scrutin de ce 5 aout 2017. M’Beyerké Vatma, a déjà voté à Tevraghzeina. Elle a besoin d’un moyen de transport pour retourner chez elle au Ksar. Elle demande à quelqu’un

: « Tu as une voiture, je veux aller au Ksar et je viens de voter » dit-elle. Un inconnu, se dirige vers une foule, pas loin de plusieurs taxis ‘’ karkass’’, visiblement, ces taxis ont été  loué, par quelques acteurs politiques de la zone pour transporter leurs électeurs vers, les bureaux de vote. Pas loin de cette foule, on constate, un homme circulait avec un boubou ‘’ Mouwassakh a dit : « J’ai déjà voté, faites moi ramener chez moi », la foule s’étonne de son exigence, et fait, tout doucement avec lui, en lui rassurant qu’il aura une voiture vers sa destination.

Réaction : « Cette voiture est déjà pleine, attend une autre. Ya des voitures qui vous amènent et vous ramènent. Patientez un peut, nos véhicules sont là, pour vous », le reste  » Ma Youwahel Vihii Nass Kibar ». Les bureaux de vote ont ouvert tôt ce samedi matin pour permettre aux citoyens de tout un pays de s’acquitter de leur devoir national. En général, les électeurs de Nouakchott ville gèrent, leur programme du jour comme, ils veulent notamment, on est en weekend. Ils partent voter souvent tard dans la journée.

Cette scène s’est passée devant un bureau de vote à Nouakchott : « Je veux vous emprisonner », a dit un homme en boubou blanc. Avec rapidité, il monte dans sa voiture. Un curieux se demande, quel est le problème ? Un jeune homme répond : « Il dit qu’il va m’en fermer », pour quoi demande, le curieux ? Il répond : « Par ce que nous sommes devant ce bureau de vote, pour dire aux électeurs de voter NON ».

Un autre répond : « Oui, il a raison de vous foutre dans la merde, la campagne de sensibilisation sur le contenu des amendements constitutionnels est finie ». Cette scène s’est déroulée sous les yeux de quelques éléments de maintien de l’ordre, sans aucune réaction.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  •  Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *