La présidentielle en Mauritanie de 2019 est à son point de départ sur la piste de 4x100m relais … Ould Borboss joue t-il le lièvre de la course de fond ?

De l’association pour le développement économique, sociale et culturel des Adouabas, du Parti politique de EL Moustaqbel, du Centre mauritanien pour les études et les recherches sociales et de développement, cadre au ministère de l’éducation nationale, ancien premier président Alumni/ Mauritanie (visiteurs internationaux de USA), ministre chargé de la jeunesse et des sports, maire de la commune  d El Mina de Nouakchott, vice président SOS Esclaves et issu du Syndicat indépendant des professeurs vacataire à l’ENA, à la FAC de Nouakchott et à APBM.

Monsieur Mohamed Ould Borbosse commence à attirer l’attention de certains observateurs de la scène politique en Mauritanie. Il dit en écrivant :

«  Chers militants, chères militantes, dirigeants et bases confondus, j’ai le plaisir de vous annoncer que nous venons de récupérer le récépissé de dépôt légal de notre parti, le Parti de la Construction et du Progrès. A l’occasion de cet heureux événement, permettez-moi de remercier les autorités concernées pour leur compréhension et leur collaboration positive ». Il ajoute :

« vous féliciter pour les efforts que vous n’avez cessé de fournir pour qu’on arrive à ce résultat, remercier en votre nom tous ceux qui de près ou de loin ont bien voulu nous aider pour dépasser notre épreuve, informer les militants et les militantes du report de l’activité prévue pour ce soir pour très prochainement, ce jeudi 22/06/2017 ».

Après une lutte sans fin de notre compatriote, Ould Borbosse nous donne et nous oriente aujourd’hui vers le point de départ de la présidentielle de 2019 en Mauritanie. Cette présidentielle n’est qu’une course de 4x10m relais pour certains. Elle est aussi, une course de fond pour d’autres, ou en principe le lièvre de cette distance de 10 000m n’est qu’Ould Bourbosse. Il avait laissé le train de 2009 et ses wagons démarrer et qu’il était possible de jouer toute une carte politique pour ses ambitions politiques.

Pendant ce temps, il était ministre de l’APP du Gouvernement de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdellah au nom de APP de Messoud Ould Boulkheir. Deux ans plus tard, le Bureau Exécutif de Alliance Populaire Progressiste se retrouve autour d’une table pour examiner la situation interne du parti à la lumière des activités menées par certains cadres du parti en contradiction avec les textes du parti et sa ligne politique.

Ces hommes sont accusés de former un groupe clandestin sectaire en utilisant toute sorte de propagande afin de semer la division et la confusion dans les rangs des militants du parti, aussi la diffusion d’un discours portant atteinte à son unité, à son image de marque et à son rôle militant- exceptionnel. Cet ainsi donc, cette formation politique de APP de Messoud Ould Boulkheir décide au cours d’une session ordinaire de suspendre quelques cadres de ce parti dont Mohamed Ould Borbosse (notre photo d’illustration).

En 2014, il est  Accusé de « rapprochement » avec le pouvoir d’Ould Abdel Aziz. Il est exclu du parti El Moustaqbel. En 2012, au cours d’un meeting organisé par la Coordination de l’opposition démocratique (COD) à la place sise à la Mosquée Ibn Abass à Nouakchott, M.Mohamed Ould Borboss, l’un des leaders de l’aile dissidente de l’APP a déclaré que « La classe politique, ce n’est pas des pièces détachées que Ould Abdel Aziz peut changer quand il veut ». … Dossier à suivre et à lire sur : www.tvpresse.info

  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Plus d'Infos




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *