IRA – Mauritanie de Biram Dah Ould Abeid se divise dans la souffrance et se retrouve en morceau de sucre sur la scène politique nationale

Amadou Tijane Diop était dimanche 14 mai 2017, à 17 H – GMT sur les antennes de TV SAHEL – Mauritanie dans l’émission de KODO SAHEL en Poular. Au cours de cette émission, l’ancien directeur de campagne de Biram Dah Ould Abeid de la dernière présidentielle en Mauritanie a évoqué plusieurs points. Non seulement ces points  justifient qu’IRA – Mauritanie de Biram Dah Ould Abeid est aujourd’hui par terre.

Mais aussi, M. Diop a mis l’accent sur son expérience et son savoir faire avec plusieurs formations politiques en Mauritanie. A titre d’exemple, on note AJD-MR d’Ibrahima Moctar Sarr et la présidentielle de 2003 avec Mohamed Khouna Ould Haidallah. Le vice président d’IRA – Mauritanie de Biram Dah Ould Abeid a commencé ses interventions sur les antennes de TV- SAHEL par son combat depuis, qu’il est étudiant. Un combat dit – il pour la justice, pour la vérité et contre ceux qui œuvrent pour leur intérêt égoïste contre le peuple mauritanien.

Dans toutes ses interventions, on constate aussi que M. Diop est victime de plusieurs campagne de dénigrement dans l’ombre et qu’il lutte sans faille avec ses camarades de IRA – Mauritanie pour l’intérêt de tous. Il a toujours fait son combat au sein de IRA – Mauritanie, un combat pour le respect de la dignité humaine ajoute-il. Tout en œuvrant pour que la justice triomphe aux yeux des mauritaniens et face à l’opinion internationale. Entre les différents membres de IRA – Mauritanie, le torchon brule et le mouvement n’existe plus sur le terrain en Mauritanie.

Le retrait de M. Diop de IRA – Mauritanie et comme plusieurs autres membres de ce mouvement non reconnu en Mauritanie se justifie par le comportement de Biram Dah Ould Abeid. Un comportement dit – il, visiblement égoïste et sans aucun intérêt pour la paix sociale en Mauritanie. M. Diop se pose la question : Comment Amadou Tijane Diop met en danger sa vie, ses intérêts, sa famille et son avenir pour IRA – Mauritanie de Biram Dah Ould Abeid et que ce dernier, de son coté le traine dans la souffrance ?  Les fruits de leurs efforts ne sont pas là, et ni visibles à l’avenir.

En réponse, M. Diop qui se retrouve aujourd’hui avec certains de ses hommes de confiance dans un mouvement qui ne sera qu’un parti politique à l’avenir en Mauritanie a dit : « Lorsque Biram Dah Ould Abeid était en prison, on a fait plus de 70 marches de protestations réprimées avec des blessés et plus de60 setting devant le palais de justice à Nouakchott et qu’il est en prison ». Nous dit – il : « On a été arrêté et condamné 15 ans de prison pour notre combat et Biram a fait plus de 5 mois à l’étranger sans se soucier de notre vie en prison ».

Il refusait de regagner la Mauritanie. Biram encourageait même qu’on reste en prison a précisé M. Diop. Il constate qu’une seule marche de protestation a été organisée à Nouakchott et qu’ils sont en prison. Il ajoute sur les antennes de TV- SAHEL de ce dimanche 14 mai 2017 que Biram Dah Ould Abeid n’a pas été reconnaissant dans leurs actions et dans leur combat ensemble au sein d’IRA – Mauritanie. En un mot, visiblement Ould Abeid ne fait que les exploiter et les utiliser pour ses propres cartes de visite et dans la souffrance.

Quoi qu’il en soit. Que ca soit, Diop, N’Dieng, Sy, Hamada, Brahim, MBeyerké, Vatma, Souweidatt et autres, on constate tous ceux qui ont quitté IRA – Mauritanie de Biram Dah Ould Abeid se justifient par une dictature sans fin et sans partage de leader de ce mouvement non reconnu en Mauritanie, d’une part. Et d’autre part, visiblement Biram Dah Ould Abeid a des hommes infiltrés au sein de l’Etat mauritanien et dans l’administration publique, non loin des décisions d’Ould Abdel Aziz qui l’informe de tout ce que se fait dans la cuisine interne des hautes autorités mauritaniennes. … dossier à suivre sur : www.tvpresse.info

  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *