Investigation journalistique : Ould Taya ne fera jamais face à un tribunal international … Il est victime du devoir national

Peut-on crier à la justice face au monde entier et que tout un dossier contre le Président Maouiya Ould Sid’Ahmed Ould Taya et les autorités mauritaniennes à l’époque n’est qu’un règlement de compte ethnique et raciste ? Peut on avoir confiance à certains qui se réclament aujourd’hui mauritaniens et s’agitent par des slogans de la haine contre des innocents mauritaniens et fidèles à leur patrie ?

Dévoiler, toutes les cartes de campagne d’intoxication et de propagande contre  Ould Taya et les autorités de Nouakchott à l’époque, est – il possible ?  La réponse est bien « OUI ». Alors, pour lancer le point de départ de cette investigation journalistique, un appel est lancé à ceux qui se disent victimes. Victimes ? … Attention à ce slogan ‘’ victime’’, victime de quoi et de qui en Mauritanie ? Victimes et autres ne sont que des aspects parmi d’autres qui ont provoqué les événements de 1989 à travers 1987.

Avant de prétendre ou vouloir dans l’ombre faire semblant de jouer des fausses cartes en Mauritanie et ailleurs dans le monde, il est bon d’agir avec des capacités intellectuelles de haut niveau, avec des élément d’informations fiables et non par cœur, par racisme, par montage des faits, ou encore par la haine.  Ces ennemis à vie, de la Mauritanie et des mauritaniens avec leurs slogans doivent commencer par regarder leurs mauvaises intentions et tentatives, d’aujourd’hui, d’hier, d’avant-hier et à l’époque d’Ould Taya.

Quels sont les éléments d’informations de notre point de départ sur cette piste d’investigation ? Par ou respirent certains qui se réclament aujourd’hui d’être mauritaniens ? Ils brandissent des slogans qui divisent la Mauritanie et les mauritaniens sans aucune raison ? Pour quoi, toute une campagne contre certains officiers de Mauritanie qui ont tout donné à cette période ? Cette période qui a été conforme à nos attentes. Ces officiers qu’on accuse aujourd’hui n’ont fait qu’exercer leurs fonctions pour la protection de leur patrie, pour la paix sociale, pour la sécurité et pour la stabilité du pays ?

Dans le sens de vouloir à l’époque collaboré avec certains pays voisins et de la sous région, ils perturbaient la paix sociale et l’unité nationale en Mauritanie, avec une mauvaise intention de réduire toute une communauté à néant. Aussi, ils suivaient des instructions et orientations de l’extérieur, le nom d’un officier a été cité en référencer. Pendant, ce temps des tensions entre famille a joué un grand rôle entre 1984 et 1989 pour déstabiliser leur campagne de haine dans l’ombre s/c du racisme et de haute trahison contre les autorités de Nouakchott à l’époque.

En un mot, un malheur autour d’eux a été constaté à travers leurs propres capacités intellectuelles. Ce qui nous fait découvrir aujourd’hui, que le torchon brule entre eux pour déstabiliser la paix sociale et la stabilité de tout un pays à travers un cousin, un neveu, une sœur ou encore un demi frère d’une seule famille. Cette campagne de dénigrement contre la Mauritanie et fidèles à cette patrie n’est purement et simplement qu’ethnique et raciste. Elle est contre les autorités mauritaniennes d’aujourd’hui et à l’époque d’Ould Taya. SEM Maouiya Ould Sid’ahmed Taya n’est victime que de son devoir national.  …. Dossier à suivre …

  • @ Lire + d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *