Justice : Avec le ‘’ Maslaha’’ entre mauritanien les cartes se jouent toujours dans les couloirs pour des excuses et de EL Moussallaha

Suspension, reprise de séance, plaidoirie et décisions sont des étapes  parmi d’autres qui ont marqués le procès de ce jeudi 20 avril 2017 à Nouakchott Ouest de certains jeunes activistes.  Le parquet avait requis au début du procès 3 à 5 ans de prison ferme pour 5 d’entre eux et 2 ans pour les autres. Dix jeunes ont été arrêtés dimanche 16 avril 2017 dans une marche dite pacifique mais agressive et violente dans les grandes avenues de Nouakchott.

www.tvpresse.info a pu suivre les différentes étapes de ce procès. En Prévision et aux environs de 11H – 52mn, on découvre 5 ans de prison pour 5 détenus et 2 ans pour le reste du groupe. La séance est suspendue pour quelques heures. Aux environs de 13 H – 43’’, le parquet demande 3 ans pour 4 activistes et 2ans pour six (6) autres.

Cette marche dite pacifique mais agressive et violente dans les rues de Nouakchott contre l’autorité publique et les fidèles à la patrie a connu encore, ce jour jeudi 20 avril 2017, à 12 H 48mn GMT non loin de AZALAI Hôtel (ex Hôtel Marhaba), un affrontement entre les camardes des détenus et quelques éléments de la Police Nationale. Sur la grande avenue de Gamal Abdel Nasser, pas loin de AZALAI Hôtel de Nouakchott, des pierres cassées ont été retrouvées sur cette avenue.

Des éléments des forces de sécurités ont été dérangés dans l’exercice de leurs fonctions par un mouvement des jeunes manifestants. Ce groupe des jeunes venaient du Palais de justice de Nouakchott Ouest. Sous les yeux des observateurs, ces jeunes avaient encore une stratégie de contestation et de ‘’ Casse-Casse’’. Mais, la Police Nationale a fait échouer leur plan d’action pour préserver la sécurité publique.

Aux environs de 18H et quelques minutes, on constate que Oumou Kane, a été condamné à 3 mois avec sursis et une amande de 15.400 UM à payer. Les autres ont été acquittés. les accusation qui pesaient sur leurs épaules sont bien  :  » marche non autorisée, violence sur forces de l’ordre et autres actions ». Ils risquaient 3 ans d’emprisonnement ferme. Le parquet avait requis au début du procès 3 à 5 ans de prison ferme pour 5 d’entre eux et 2 ans pour les autres. Mais, avec le ‘’ Maslaha’’ entre mauritanien les cartes se jouent toujours dans les couloirs pour des excuses et de EL Moussallaha.

  • @ Lire + d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Plus d'Infos




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *