Exercices, analyses et interventions : La deuxième formation de l’OIM – Mauritanie sur la couverture médiatique était riche et variée

Photo : OIM – Mauritanie 2017

C’est sous la supervision de Dr. Chadi Bahouth Journaliste indépendant et Vice-président de l’association New German Media Makers, que s’est déroulée à Nouakchott, du 27 au 1er Mars 2017, la formation pour les journalistes arabophones de Mauritanie, en présence de, Ersilia Apreda, et de M. DJIGO Djibril de l’Organisation Internationale Pour les Migrations OIM – Mauritanie.

Une occasion pour  M. Christos Christodoulides, Chargé de Programme de présenter non seulement les principaux thèmes de cette deuxième session 2017 sur la couverture médiatique de la migration, mais aussi, ses différentes interventions étaient riches et variées pour les experts des médias. Ce qui traduit l’importance qu’accordent l’OIM et ses partenaires au renforcement des capacités des acteurs de la presse et de l’audiovisuel en Mauritanie.

Cette formation trilingue de trois jours est organisée au profit de 17 professionnels issus de plusieurs réseaux de journalistes en Mauritanie a été marquée par plusieurs exercices, analyses et interventions. Aussi, elle a permis aux bénéficiaires de mieux lire, voir, et comprendre une stratégie opérationnelle avec professionnalisme et responsabilité, dans le but de traiter les questions migratoires dans l’exercice de leurs fonctions.

Désormais, tout journaliste en couverture médiatique doit se référer aux différentes sources de l’ OIM, pour d’abord, l’accès à l’information et aux migrants et pour la terminologie de la migration. Par exemple, aujourd’hui un professionnel des médias doit faire le maximum possible pour éviter certains mots qui n’ont aucun sens et pour conserver la bonne image de marque de cette personne qui a besoin, plus de respect et de la dignité humaine.

Alors, chers collègues journalistes, il faut désormais savoir choisir ses mots pour le traitement et la rédaction de nos articles de presse ou de nos productions en audiovisuel dans le domaine de la couverture médiatique et migration. Il s’agit tout simplement d’éviter les mots comme : – les migrants sans papiers, les migrants clandestins ou encore les migrants illégaux.

A la sortie de cette session de formation des journalistes en Mauritanie du 27 février au 1er mars 2017, désormais, on dira tout simplement dans nos traitements, ‘’ Les migrants en situation administrative irrégulière’’. Il est à noter que des attestations ont été remises à la cérémonie de clôture de la formation sur la couverture médiatique de la migration aux différents participants.

  • @ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Principaux Genres / Reportages




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *