Média et Migration : Comment relever les défis et sans relâche avec les différents secteurs concernés à travers les principaux genres ?

Pour répondre à cette problématique, on note que, quelques points ont été évoqués au cours d’un Séminaire de formation des journalistes ‘’ Media et Migration’’, tenu à Nouakchott les 23 et 24 janvier 2017. Cet atelier est organisé par l’OIM – Mauritanie, grâce au soutien financier de l’Union Européenne (UE).

Au cours de cette rencontre entre journalistes et experts, on découvre : Cadre juridique, l’Etat est victime, traitement de l’information et sans commentaire, le rôle des décideurs et hautes autorités du pays, le partenariat entre les uns et les autres, les tendances des migrations en RIM, terminologies de la migration, éthique et migration, l’importance de l’image, médias et migration au Sénégal, la couverture médiatique de migration en Mauritanie et discours stéréotypes …. Quel angle de traitement avec les principaux genres ?

Pour décanter la situation face à des obstacles dans l’exercice de nos différentes missions entant que journalistes, les premières pistes se dégagent à travers : – les zones à couvrir, ce qui est à éviter et à retenir au cours d’une couverture médiatique, la migration est un dossier qui n’intéresse pas certains. Des réseaux et regroupements des journalistes ne cherchent qu’à bénéficier de certains avantages ou prestiges au détriment du dossier ‘’ Média et Migration’’.

Voila, quelques pistes parmi d’autres qui nous orientent vers un traitement sans faille de la problématique en Mauritanie, à travers l’expérience et le savoir faire des uns et des autres. Pour ce faire :

Le projet Améliorer les capacités d’intervention en Mauritanie en matière d’assistance aux migrants en transit ou vulnérables à travers l’accès à la santé, au droit et à l’aide à la réintégration, initie plusieurs sessions en 2017. L’objectif est de renforcer les capacités de réponse du gouvernement mauritanien et des acteurs de la société civile, en vue d’une meilleure prise en compte des besoins spécifiques des migrants vulnérables.

Pour accompagner les actions de l’OIM – Mauritanie, plusieurs journalistes mauritaniens, issus des secteurs privés et publics ont pris part à cette première rencontre 2017. Les résultats de cette session de formation tenue à Nouakchott, les 23 et 24 janvier 2017 étaient satisfaisants. Ces résultats vont sans nul doute renforcer, les efforts de l’OIM et ses partenaires en Mauritanie, pour une couverture médiatique sans faille de leurs programmes et projets de développement.

A noter, que l’ouverture officielle du Séminaire de formation des journalistes mauritaniens s’est déroulée en présence de M. José Luis SUAREZ SALAZAR Chargé de Programme – Fonds Fiduciaire d’Urgence pour l’Afrique (Sahel et Lac Tchad) – Délégation de l’Union Européenne en République Islamique de Mauritanie, de M. Christos Christodoulides  Chargé de Programme Organisation Internationale pour les Migrations (OI M), de M. Djibril Yero OIM-Mie et de M. Haroun Wusman, Président de la communauté de la Sierra Léone en Mauritanie qui intervenait pour faire entendre : «  Voix des Migrants », face aux participants.

Aussi, cette activité qui s’est déroulée sous la supervision d’ experts venus de la France et du Sénégal dans le domaine des médias, a permis aux participants de renforcer leurs capacités professionnelles, à travers des brillantes et riches interventions, des formateurs et autres intervenants. Il est à noter, que la cérémonie de clôture de cet atelier de formation des journalistes sur ‘’ la couverture médiatique de la migration’’ en Mauritanie a été marquée par la remise des attestations aux participants.

  • @ Lire + d’infos sur : www.tvpresse.info
  • Tél : 00 222 41 83 33 92
  • moudiaye8@gmail.com
  • Nouakchott – Mauritanie
Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *