Assistance aux migrants : Pour quoi, ne pas aider les migrants à un retour volontaire et digne dans leurs pays d’origines…

La zone d’intervention du projet augmenter les capacités d’intervention en Mauritanie en matière d’assistance aux migrants, en transit ou vulnérables est officiellement à Nouakchott. Il cible, les enfants migrants dans les Mahadras, adolescents sortants des mahadras sans métier et migrants vulnérables. La durée de ce projet est de 2ans.

Son enveloppe financière est de : 1.2 millions d’Euro. Il est exécuté en partenariat avec la Rabita, le ministère des affaires sociales de l’enfance et de la famille (MASEF), le ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel et la société civile. Au moment où, on note que des formations sont prévues dans d’autres régions.

Au cours de la cérémonie de lancement du projet augmenter les capacités d’intervention en Mauritanie en matière d’assistance aux migrants en transit ou vulnérables, Mme Anke Strauss, Chef de mission de l’Organisation Internationale Pour les Migrations – OIM – Mauritanie a dit :

« Ce projet fait partie de trois autres mis en œuvre par notre organisation en Tunisie, Lybie et en Mauritanie sous le Programme de Développement et la Protection Régionale et la Protection pour l’Afrique du Nord (RDPP) et dont le chef de consortium est l’Italie.»

Elle ajoute : « d’une durée de 2 ans, ce projet a pour objectif l’assistance directe de migrants (150 enfants talibés et 100 migrants vulnérables) et de leurs communautés d’accueil, en appliquant une approche fondée sur les droits, afin de répondre aux besoins socio-économiques et promouvoir, un mécanisme de référencement efficace qui implique aussi, les pays d’origines dans l’assistance directe des migrants se trouvant en RIM .»

Après la cérémonie d’ouverture qui s’est déroulée en présence des repentants du gouvernement mauritanien et de l’union européenne(UE), M. Christos CHRISTODOULIDES chef du projet OIM – Mauritanie a présenté un exposé, sur les objectifs du projet augmenter les capacités d’intervention en matière d’assistance aux migrants en transit ou vulnérables.

Cette présentation a permis aux participants venus, des différents secteurs concernés par ce dossier de prendre la parole pour un échange d’idées et d’expériences, afin que chaque acteur de son coté puisse contribuer à la réalisation d’un système de référence pour la protection des différents migrants en Mauritanie.

En prévision, et dans le cadre de renforcement des capacités des acteurs de la société civile, des médias et des représentants du gouvernement, on note 24 formations reparties comme suit : – (8) formations pour le gouvernement de Mauritanie, 8 autres pour la société civile et 8 pour les médias. L’objectif est de faire le maximum possible pour combattre la traite des personnes à travers plusieurs outils de communication et pour quoi, ne pas aider les migrants à un retour volontaire et digne dans leurs pays d’origines.

@ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
Tel : 00 222 41 83 33 92
mail : moussaye7@gmail.com
Nouakchott – Mauritanie

Share

Plus d'infos dans la rubrique : Actualités




laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *